Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Institut agronomique et vétérinaire fait dans l’absurde


Des seuils d’admission au concours APESA à la tête du client



L’Institut agronomique et  vétérinaire fait dans l’absurde
 
L’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV) a publié, sur son site, le vendredi 25 juillet 2014, les listes des étudiants admis à passer le concours de l’APESA pour l’année scolaire 2014/2015. Les listes sont établies selon les Académies du Royaume. Premièrement, on est choqué par l’absence de l’affichage des seuils d’admission pour passer ledit concours. Il y a seulement les noms des admis, point à la ligne.
Et en essayant de joindre par téléphone l’administration de l’IAV pour demander le seuil d’admission des élèves, aucune réponse ; et le téléphone de l’IAV est aux abonnés absents. Le site n’affiche non plus aucune adresse électronique de l’administration pour les éventuelles questions ou demandes d’explication de la part des étudiants ou leurs parents !
La seule solution pour les gens est d’effectuer le déplacement de Dakhla ( !), d’Oujda ( !) ou de Tétouan ( !) à Rabat pour voir sur des bouts de papiers, dans un coin, les seuils d’admission pour les différentes Académies. Et c’est là où réside le secret !
Les seuils d’admission au concours de l’APESA sont établis de façon absurde et injuste. Il y a de très grandes différences entre les différentes régions du pays. Par exemple, le seuil d’admission de Casablanca est le plus élevé, il est établi à 17,50, celui d’Agadir à 17,20 ; de Rabat à 16,91 ; celui d’El Hoceima à 14,50, et pour nos compatriotes sahraouis (Académie de Dakhla), il suffit d’avoir seulement 13,55 pour passer le concours ! (Il s’agit d’un seuil spécial IAV, ce n’est pas la moyenne du bac)
C’est absurde, inconcevable et injuste. Les seuils d’admission doivent refléter le niveau scientifique des étudiants, leurs efforts pédagogiques et ceux de leurs familles, et ne pas verser dans des équilibres politiques ou régionaux. C’est vrai que le niveau pédagogique et scientifique diffère selon les régions du Royaume, mais cela ne pourrait être réparé sur le compte des efforts des étudiants et leurs familles. Il s’agit d’énormes efforts qui ont été faits par les étudiants pour avoir une moyenne de 17,50 ou 16,59 ou 16,80. Parallèlement, de grands efforts matériels, financiers et organisationnels ont été consentis par les parents pour que leurs fils et filles aient de bonnes moyennes. 
La médiocrité du niveau scientifique et pédagogique d’une région ou d’un étudiant est la conséquence de la politique gouvernementale. Elle est aussi le reflet des échecs des politiques des ministères de l’Enseignement dans différentes régions. Ces échecs ne pourraient être payés par l’élimination de centaines de bons étudiants des «bonnes» régions. Les différences entre les seuils sont tellement grandes qu’elles portent préjudice à des centaines d’élèves qui ont travaillé jour et nuit, avec des familles endettées pour voir leurs enfants accéder à des hauts niveaux. Les responsables auraient pu se contenter, à la rigueur,  d’une différence de 0,25 à 0,75 point, comme les moyennes du concours de médecine ou autres écoles,  mais de 13,55 à 17,50 c’est absurde, inconcevable, intolérable et préjudiciable pour des milliers de nos meilleurs élèves. Comment un bachelier avec 13,55 de moyenne peut devancer un autre avec 17,49 ? C’est inacceptable. On ne pourrait pallier les erreurs des responsables sur le compte des efforts intellectuels et financiers des autres étudiants et de leurs parents. 
L’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et le ministère concerné doivent immédiatement réparer cette grave erreur et revoir les seuils d’admission au concours APESA /2014, pour donner justice à ceux qui travaillent et ayant acquis un haut niveau scientifique et intellectuel. Les résultats du concours du 4 août 2014 devraient être annulés et celui-ci reporté pour que justice soit faite, sinon on doit demander que le bac soit accordé aux uns avec une note de 07/20 et aux autres avec 12/20 ou 14/20. C’est la même logique d’absurdité. Inconcevable!
 
 

Par Abdelilah Lmribah
Samedi 9 Août 2014

Lu 4999 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs