Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Instant Théâtre Compagnie met en scène la crise de l’identité : «Audience» au Théâtre Mohammed V




L’Instant Théâtre Compagnie présentera la dernière pièce intitulée « Audience », mardi 3 et mercredi 4 novembre courant à 20h, au Théâtre National Mohammed V, à Rabat.
Mise en scène par Hicham Chakib, cette pièce est inspirée du livre éponyme de l’écrivain, dramaturge et homme d’Etat tchèque, Vaclav Havel.
Dans « Audience », Vaclav Havel pose un regard aigu sur les changements de la société.  Le spectacle nous fait pénétrer dans une spirale, un tourbillon de non-sens, celui de la dimension existentielle du monde et de la crise de l’identité humaine.
C’est un théâtre qui n’assène pas, n’affirme pas, ne sait pas. Mais affleure seulement et laisse voir certes, avec plein de soubresauts et de hoquets violents la vertigineuse complexité de toutes les facettes et paradoxes de l’individu.
Une confrontation en huis clos oppressant qui conduit l’intrique à une impasse et met tour à tour le public en situation de spectateur et de complice.
La pièce est interprétée par les comédiens Alexandre Trijoulet et Hicham Chakib avec à la régie Sylvie Froidefond.
Issu d’une famille aisée d’entrepreneurs dans le bâtiment, Vaclav Havel ne peut suivre les études qu’il désire suite à la prise du pouvoir par les communistes en  1948. Il obtient toutefois un diplôme d’économie de Polytechnique grâce aux cours du soir. Mais c’est le théâtre qui le passionne réellement. Il écrit différents articles, quelques pièces, et préside le Club des écrivains indépendants. Ses premières pièces, quoique critiques envers le pouvoir en place, peuvent toutefois être représentées. Mais tout change avec la répression du « Printemps de Prague »: il écrit une lettre ouverte au président Husak, et co-rédige avec le philosophe Jan Patocka la ‘Charte 77’ pour le respect des droits de l’Homme. Incarcéré à plusieurs reprises, il passe près de cinq ans en prison. En novembre 1989, il devient l’une des principales figures de la ‘Révolution de velours’ et il est élu président de la République tchécoslovaque. Opposé à la partition de son pays, il accepte cependant la présidence de la République tchèque en janvier 1993. Réélu en 1998, son mandat a expiré en février 2003.

L
Mardi 3 Novembre 2009

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs