Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Inde en proie à des inondations meurtrières

10.000 policiers et plongeurs sont déployés pour participer aux secours




L'Inde a déployé l'armée mercredi dans l'Etat du Tamil Nadu où le principal aéroport a été fermé après de nouvelles pluies, et où des inondations qui ont débuté il y a plusieurs semaines ont déjà fait près de 200 morts.
Des milliers de passagers sont coincés dans l'aéroport international de Chennai, capitale de l'Etat, après que les pistes ont été inondées, entraînant l'annulation de dizaines de vols.
 Selon les autorités, des milliers de sauveteurs équipés de matériel de plongée, de canots gonflables et d'équipement médical luttent pour évacuer les victimes dans tout l'Etat.
 "Au moins 10.000 policiers et plongeurs sont déployés pour participer aux secours", a dit le chef de la police de Chennai JK Tripathy.
Ces inondations qui ont débuté il y a quatre semaines ont fait déjà 186 morts, a-t-il précisé.
 "La situation est un peu sombre. Certaines zones urbaines sont complètement inondées", a dit S.P Selvan, un haut responsable de la force de réaction aux catastrophes naturelles.
 "Si la pluie s'arrête, la situation s'améliorera mais si elle recommence ce soir alors les problèmes vont s'aggraver", a-t-il dit à l'AFP.
L'aéroport restera fermé au moins jusqu'à jeudi, freinant l'acheminement de l'aide, ont prévenu les autorités.
 Le chef des services météorologiques indiens, LS Rathore, a indiqué que la pluie devrait continuer à tomber "pendant au moins les 72 prochaines heures".
 "Les plans d'eau sont saturés et n'ont pas la capacité d'absorber plus d'eau", a-t-il ajouté.
 Le Premier ministre indien Narendra Modi a cité les inondations parmi les conséquences du changement climatique dimanche lors de son allocution hebdomadaire à la radio, la veille de l'ouverture de la conférence sur le climat à Paris.
 Modi a demandé à plusieurs reprises aux pays développés de faire plus d'efforts pour lutter contre les effets du réchauffement climatique sur les plus pauvres qui sont, selon les experts, les plus affectés.
L'Inde subit des inondations chaque année lors de la mousson entre juin et septembre.
 Des centaines de personnes sont mortes à Srinagar (nord) en septembre 2014 quand la rivière Jhelum, gonflée par les flots, est sortie de son lit, obligeant des milliers de personnes à se réfugier sur les toits.
 Plusieurs quartiers de Chennai étaient privés d'électricité mercredi et la télévision montrait des habitants contraints de se déplacer avec de l'eau jusqu'à la poitrine, portant leurs effets personnels sur la tête ou dans de petits canots.
Nombre de trains de banlieue ne circulent pas et certains ponts de chemin de fer ont été emportés par les flots. Selon les médias locaux, les écoles de Chennai ont été fermées et les examens repoussés.
A la mousson s'ajoutent sans doute les effets lointains du typhon Marilyn, ou In-Fa, qui s'est formé près des Philippines et a progressé vers l'ouest, perdant de sa puissance mais accentuant les précipitations.
D'après la société privée de prévisions météorologiques Skymet, il est tombé en vingt-quatre deux fois plus d'eau que la moyenne pour la totalité d'un mois de décembre.
 

Jeudi 3 Décembre 2015

Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs