Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IRT garde son invincibilité

Le MCO tisse sa toile




L’IRT garde son invincibilité
La quinzième et dernière journée de la phase aller en seconde division si, et c’est un secret de polichinelle, elle a consacré l’IRT champion d’automne et très certainement un peu plus, tant son insolence est criarde, aura à l’occasion permis au MCO d’affirmer au mieux ses ambitions de dauphin grâce à sa large victoire (3-0) sur l’un de ses principaux rivaux en ses terres, l’UST. Ce sommet des outsiders plus qu’électrique, aura connu cinq expulsions (3 joueurs de l’UST et deux Oujdis), l’arbitre Lahlou en ayant trop ajouté du sien, aura gâché de son zèle une confrontation toute promise à fête.
L’IRT, dans l’histoire à mi-parcours, est hors concours tant il domine l’exercice (35 pts sur 45 possibles pour 10 victoires et cinq nuls). Il aura néanmoins connu quelques petites frayeurs devant l’ASS à qui il a concédé, en déplacement, son second nul tout de blanc teinté.
S’il est un autre grand bénéficiaire en cette journée avec le MCO, c’est sans aucun doute l’USMAM qui en s’imposant sur le porteur du bonnet d’âne par excellence l’USM (2-0) à Inezgane, bombe le torse à la troisième place et plonge du coup le club fédali dans un drôle de pétrin.
Le RAC en ne s’en laissant pas compter par le roi des nuls, le RBM, qu’il a battu du minimum requis, montre le bout du nez à cinq points du second et profite de l’embarras ambiant chez les gens du haut genre UST, JSM et surtout la JSKT explosée à la maison par le CAYB (3-2). Les Tadlaouis en sont à leur seconde défaite d’affilée et cédent six points aux équipes de tête. Les Harrizis se replacent dans la tiédeur du ventre mou.
Le WAF, qui a aligné (1-0) son troisième succès successif à Oulad Taïma face au CCH, doucement mais sûrement, revient vers le haut après avoir longtemps charrié les périls de la zone des cancres. Depuis la venue de Tarik Sektioui à la baguette, les Fassis, qui ont à leur compteur 18 points, ont engrangé 12 points sur les quinze possibles, soit les deux tiers en quatre journées. Qui dit mieux à ce rythme de champion soudain ?
Le sommet du bas entre l’OD et le WST a, à défaut de la fameuse souris, accouché d’un nul des plus vierges à Dcheira. Ce résultat maintient le statu quo en ces lieux peu fréquentables d’autant plus que le CODM, autre infortuné concerné par cette géographie, n’a pas fait mieux à Laâyoune (1-1) devant la JSM locale qui, elle, s’en mord les crampons d’avoir raté le podium. Voilà, à après la trêve pour la deuxième.

JSM-CODM 1-1
RAC-RBM 1-0
UST-MCO 0-3
ASS-IRT 0-0
JSKT-CAYB 2-3
CCH-WAF 0-1
USMAM-USM 2-1
OD-WST 0-0


L’IRT garde son invincibilité

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 7 Janvier 2015

Lu 703 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs