Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’INDH gendérise ses appels à projets à Essaouira

SDF, ex-détenus et séropositifs parmi les publics cibles




L’INDH gendérise ses appels à projets à Essaouira
 
Dans le cadre de son premier appel à projets au titre de l’année 2014, l’Initiative nationale pour le développement humain à Essaouira a choisi de concrétiser son approche intégrée incluant à la fois les facteurs genre et territoire.
  A cet effet, le programme provincial de l’année en cours cible le secteur privé et les groupements d’intérêts  économiques composés surtout de jeunes chômeurs, femmes en situation de précarité, personnes à besoins spécifiques, personnes âgées en activité, artisans, et innovateurs des produits du terroir. 
Une tendance confirmée, d’après Khalid Chafik, chef de la division de l’action sociale, par l’appel à projets du programme de lutte contre la précarité qui favorisera les propositions ciblant  les enfants de la rue et les jeunes sans domicile fixe, les enfants abandonnés, les malades mentaux sans domicile fixe, les anciens détenus, les femmes en situation précaire, les personnes à besoins spécifiques, les personnes âgées en état d’infirmité, les toxicomanes et les porteurs du VIH.
Bonne nouvelle pour les associations porteuses de  propositions ayant pour objectif  le soutien et la prise en charge des personnes sans domicile fixe dont  le nombre n’a cessé d’augmenter depuis plusieurs années. Un dossier d’actualité qui interpelle la conscience de toute la société souirie: des femmes, des enfants, des vieillards, des alcooliques, des malades mentaux et des personnes dénuées de toute notion de temps ou d’espace.
L’intoxication est aussi à l’ordre du jour du programme qui se veut plus attentif à son territoire local. Car Essaouira, c’est aussi les jeunes en proie à la drogue, les porteurs du VIH et les anciens détenus. Cette interprétation plus large et plus souple de la notion «genre» par l’INDH ne peut que réconforter les attentes de la société civile qui a besoin d’un sérieux accompagnement financier en vue de concrétiser ses projets ciblant certaines catégories vulnérables. 
219 projets de l’INDH  sont en cours d’exécution d’un montant  dépassant  219 millions de dirhams. Un considérable engagement financier ventilé sur les programmes du rural, la lutte contre la précarité, l’urbain, le transversal et la mise à niveau urbaine.

Abdelali khallad
Lundi 10 Février 2014

Lu 466 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs