Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'INDH et la participation citoyenne




L'INDH et la participation citoyenne
L'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui constitue depuis 2005 une illustration d'ambition et d'espoir, a introduit un nouveau système prônant la participation, la complémentarité, le suivi et la reddition des comptes pour la réalisation du développement humain, ont affirmé, à Rabat, les participants à une table ronde intitulée "L'lNDH et la participation citoyenne".
Lors de cette rencontre, organisée par la Coordination nationale de l'INDH, les participants, en l'occurrence des experts et des responsables, ont affirmé que cette initiative a intégré un nouveau concept de gestion, basé sur la participation citoyenne, offrant aux bénéficiaires et aux acteurs associatifs des opportunités pour canaliser leurs énergies dans le cadre d'un projet global et interactif. 
Intervenant à cette occasion, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka, a relevé que cette initiative qui a consacré une logique participative, a réellement intégré un nouveau mécanisme de gouvernance en impliquant les autorités, la société civile et les bénéficiaires dans la mise en oeuvre de projets visant l'amélioration des conditions et des revenus de la population.
Evoquant les points forts de l'INDH, M. Baraka a relevé que cette initiative, qui a consacré le principe de la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes bien avant l'avènement de la Constitution de 2011, a réussi à créer une dynamique sans équivoque au sein de la société.
Il a en outre affirmé que grâce à cette initiative, le Maroc est désormais en possession de tous les moyens pour réduire la centralité de la prise de décision à la lumière de l'entrée en vigueur de la régionalisation avancée.
Abondant dans ce sens, la directrice de l'Institut de recherche en géopolitique et en géo-économie à l'école de Management ESCA, Mme Bouchra Rahmouni Benhida a relevé que les projets relevant de l'INDH sont suivis dans un cadre de gouvernance et de participation citoyenne.
Cette initiative a contribué à l'amélioration de la vie des citoyens, a-t-elle affirmé, en estimant que l'INDH ne peut pleinement aboutir sans le respect de l'esprit d'initiative de la part des bénéficiaires, d'où la nécessité, selon elle, de renforcer l'aspect relatif à la formation. 
De son côté, M. Mustapha El Mnasfi, chercheur associé au Centre Jacques Berque, a relevé que l'INDH constitue un tournant dans la vie sociale au Maroc, étant donné qu'elle a consacré la reconnaissance de l'expertise nationale et a contribué à la professionnalisation des activités des associations.

Jeudi 27 Février 2014

Lu 745 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs