Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Exécutif interdit sans justification aucune la marche de l’UGTM

Une mesure qualifiée d’inique et d’arbitraire




L’Exécutif interdit sans justification aucune  la marche de l’UGTM
Le bras de fer entre Benkirane et Chabat continue de faire des vagues. Cette fois, il aura atteint des limites insoupçonnées. L’UGTM  dont le même Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, de son état, se trouve être le patron, vient de se voir signifier l’interdiction pure et simple de la marche de protestation que son syndicat comptait organiser dimanche 23 février à Rabat.
Réagissant par un communiqué parvenu à notre rédaction, l’Union générale des travailleurs du Maroc n’y va pas de main morte engageant la responsabilité de l’Exécutif dans cette prise de décision concernant l’interdiction.  
Toute mesure doit être dûment justifiée, surtout quand il s’agit de celle se rapportant à une interdiction d’une marche décidée conformément aux lois en vigueur par une grande centrale syndicale de la trempe de l’UGTM. Celle-ci avait pris toutes les dispositions  administratives  et à caractère logistique  pour réussir une marche pareille qui mobilise souvent des milliers de manifestants. « Après que outes les dispositions nécessaires ont été prises, la décision de l’interdiction de la marche  est tombée, à la dernière minute, soit le 20 février,  comme un couperet. Une décision qui nous rappelle le climat de répression que nous considérions comme révolu et enterré », a tenu à souligner le communiqué de la Centrale. 
Toute interdiction doit se faire dans le cadre d’un dialogue responsable. Les raisons  de cette décision doivent être clairement spécifiées et notifiés   par écrit. Il pourrait  y avoir quelques raisons que la raison ne connaitrait pas. D’aucuns attribueraient ladite mesure à l’absence du Roi actuellement  en tournée  africaine, mais l’Exécutif aurait pu  demander le report de la Marche plutôt qu’une interdiction. 
Tout en condamnant fermement la décision du gouvernement, l’UGTM  annonce que la volonté des classes laborieuses et leur persévérance pour faire valoir leurs revendications légitimes et leurs droits et acquis sont inébranlables.  
Il y a lieu de noter que l’appel à cette Marche a été décidé par le Conseil général de l’UGTM en session extraordinaire  pour dénoncer la politique gouvernementale, antipopulaire  et anti-sociale, qui a créé un climat de tension, sans précédent, dans le pays. 

Larbi Bouhamida
Samedi 22 Février 2014

Lu 1347 fois


1.Posté par ilyass le 24/02/2014 05:11
la marche a été interdite par les pouvoirs publics et ont donné les justifications, en effet la personne qui demande à manifester à Rabat n'habite pas dans cette ville, c'est pourquoi sa demande n'est pas satisfaite
et doit demander de se manifester à casablanca

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs