Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Europe doit sauver les migrants africains de Libye




L'Europe doit sauver les migrants africains de Libye
Le commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe a appelé mercredi l'Europe à faire davantage d'efforts pour sauver les migrants africains fuyant par mer la Libye.
«Le temps n'est plus où Kadhafi coopérait avec les gouvernements européens - en échange d'une aide et d'investissements généreux - pour empêcher même les plus désespérés des demandeurs d'asile de gagner l'Europe», écrit le commissaire, Thomas Hammarberg, dans un article publié dans son «Carnet des droits de l'Homme».
«L'Europe a un rôle à jouer dans cette crise. Le principe fondamental imposant de porter secours aux personnes en mer ne s'applique pas seulement aux passagers d'un bateau qui est déjà en train de couler». M. Hammarberg juge «nécessaire de renforcer considérablement la surveillance aérienne, le long de la côte libyenne et plus au large, afin de détecter toute embarcation précaire et de préparer un sauvetage en toute sécurité».
«Compte tenu des opérations militaires en cours, il semble difficile d'invoquer l'impossibilité de financer ces activités de reconnaissance. L'intensification du conflit armé a d'ailleurs contribué à aggraver la situation des migrants d'Afrique subsaharienne».
Selon lui, «à ce jour, les institutions et les gouvernements européens n'ont pas pris toutes leurs responsabilités. Leur silence et leur passivité sont difficilement acceptables», et «l'Europe fait manifestement fausse route lorsqu'elle se préoccupe plus d'empêcher les migrants d'arriver sur ses côtes que de sauver des vies».
Le commissaire est une personnalité indépendante dont la mission est de promouvoir la prise de conscience et le respect des droits de l'Homme dans les 47 Etats membres du Conseil de l'Europe. Diplomate suédois spécialiste des droits de l'Homme, M. Hammarberg a été élu à ce poste en 2006 par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.
Par ailleurs, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, le Jordanien Abdel Ilah al-Khatib, est arrivé mercredi à Benghazi, fief des rebelles dans l'Est du pays, a-t-on appris auprès du Conseil national de transition (CNT).
Aucun autre détail n'a été fourni sur la mission de l'émissaire de l'ONU qui devait s'entretenir notamment avec Mahmoud Jibril, «premier ministre» du CNT, selon la même source.
M. Khatib arrive de Tripoli où il s'est rendu mardi alors que la pression sur le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi s'est intensifiée avec des bombardements quotidiens depuis une quinzaine de jours sur Tripoli, et en particulier sur le secteur de sa résidence, à quoi s'ajoutent des appels de plus en plus pressants à son départ.
Dans la soirée, le porte-parole du régime, Moussa Ibrahim, a indiqué que M. Khatib avait eu des «entretiens positifs» avec les responsables libyens.
«Il est venu ici pour examiner la situation sur le terrain, parce que l'ONU s'est sentie induite en erreur par les informations données par les rebelles», a déclaré M. Ibrahim au cours d'une conférence de presse.
«Nous voulons que l'ONU travaille avec l'Union africaine (UA). Nous voulons donner une dimension internationale à la feuille de route de l'UA», qui prévoit notamment un cessez-le feu et un dialogue national pour une transition démocratique. Mais cette feuille de route, qui ne prévoit pas un départ du colonel Kadhafi, avait été rejetée par les rebelles.
L'émissaire spécial des Nations unies pour la Libye s'était déjà rendu à la mi-mai à Tripoli et avait insisté auprès des responsables libyens sur la mise en place d'un cessez-le-feu et l'accès de l'aide humanitaire aux villes frappées par la répression.

AFP
Jeudi 9 Juin 2011

Lu 390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs