Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Europe diagnostique la corruption au Maroc

Présentation à Rabat des conclusions et recommandations du Conseil européen




L’Europe diagnostique la corruption au Maroc
Le Conseil de l'Europe (CdE) organise, ce mercredi à Rabat, une conférence consacrée à la présentation des résultats et recommandations du Diagnostic du cadre institutionnel et législatif anti-corruption au Maroc.
Cette conférence est initiée dans le cadre du programme "Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional" a pour objectif la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et le blanchiment d'argent au Maroc, indique un communiqué du CdE, parvenu à la MAP. A cette occasion, les conclusions du rapport de Diagnostic ainsi que les recommandations seront présentées à un auditoire composé de représentants de haut-niveau des institutions marocaines, de la société civile, de la communauté diplomatique et des médias.
Le Diagnostic du cadre institutionnel et législatif, dont le rapport est actuellement en cours de finalisation, a été lancé en 2012 suite à une demande des autorités marocaines, lit-on dans le communiqué.
L'objectif de cet exercice est non seulement d'évaluer la conformité du cadre actuel avec les standards internationaux de lutte contre la corruption, en particulier les standards du CdE mais aussi de contribuer au renforcement des capacités institutionnelles et de suggérer des réformes du cadre réglementaire de la lutte contre la corruption.
Cette action a été mise en place sur la base de méthodologies établies et développées par le Groupe des Etats contre la corruption (GRECO). Elle s'appuie sur une évaluation par les pairs réalisée par des experts chevronnés issus d'administrations publiques européennes représentant la diversité des Etats-Membres du CdE : Albanie, Belgique, France et Moldova. Cette évaluation a été adaptée afin de prendre compte des besoins spécifiques nationaux visant à dégager priorités et risques et favoriser l'appropriation des résultats.
Le Diagnostic du cadre anti-corruption a été mené en coopération avec l'Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC) ainsi qu'un nombre d'institutions et de partenaires gouvernementaux, judiciaires, des forces de l'ordre, du secteur privé et de la société civile. 
Sur la base des questionnaires remplis par les institutions, les experts ont rencontré plus de 70 représentants d'institutions publiques et privées à l'occasion des visites sur site qui ont été organisées du 30 septembre au 4 octobre 2013.
Le programme "Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional" est financé par l'Union européenne et mis en œuvre par le CdE.
 

MAP
Mercredi 19 Février 2014

Lu 550 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs