Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Etoile du Sahel corrige le Zamalek en Coupe de la CAF

L’USMA s’approche de la finale de la Ligue des champions




L'USM Alger et les Soudanais d'Al-Merrikh ont pris un léger avantage en l'emportant sur le même score de 2 à 1 face respectivement à Al-Hilal et au TP Mazembe, en demi-finales aller de la Ligue des champions d'Afrique.
L’USM  Alger, qui est allé l'emporter au Soudan, a sans doute réalisé la meilleure opération de l'aller, un nul devant son public suffira pour le qualifier en finale samedi prochain.
Les matches retour auront lieu les 3 et 4 octobre.
Par ailleurs, les Tunisiens de l'Etoile du Sahel ont presque déjà décroché leur billet pour la finale de la Coupe de la CAF en battant les Egyptiens du Zamalek 5 à 1, dimanche, en demi-finale aller à Sousse.
Grâce notamment à un doublé de Marouane Tej, l'Etoile, finaliste l'an passé, se rendra en Egypte avec les faveurs du pronostic. Un nul ou même une défaite 3-0 l'enverra de nouveau en finale.
A l’issue de cette rencontre, l’attaquant algérien de l'Etoile du Sahel, Baghdad Bounedjah, a fait savoir dans une déclaration rapportée par le site cafonline.com qu’ "il n'est jamais facile d'inscrire cinq buts au Zamalek. Pourtant, c'est ce que nous avons brillamment réussi. Nous avons su rester concentrés jusqu'au bout. La force du groupe a fait la différence. Tout le mérite revient à notre coach Faouzi Benzarti, il nous a énormément fait progresser. Il faut finir le travail samedi prochain en gardant les pieds sur terre".
Quant à Marouène Tej, auteur d'un doublé pour l'Etoile du Sahel, il a indiqué qu’ "un but du droit, un du gauche: c'est le fruit de notre travail aux entraînements. Mais rien n'est encore fait: un match très difficile nous attend au Caire. Afin que notre fatigue soit récompensée, il faut se dire que rien n'est joué et qu'il faut se méfier de la réaction de la bête blessée".
Le président de l’Etoile du Sahel, Ridha Charfeddine, a affirmé au site de la CAF que "nous avons vécu une soirée de gala ce dimanche. Malgré les nombreuses absences, notre banc a répondu présent. Mes joueurs ont réalisé une sortie héroïque devant un géant de l'Afrique, le Zamalek. Le plus difficile a certes été fait, mais il faut tenir compte d'une deuxième manche qui sera difficile. Ce qui m'a le plus plu ce soir, c'est ce formidable public qui m'a rappelé les grands jours de l'Etoile".
Pour le président de la délégation du Zamalek, Ahmed Mortadha Mansour, il a déclaré que "la défaite est certes lourde et difficile à digérer, mais il faut savoir que nous restons dans le domaine du football où tout est possible. Nous sommes tenus de remonter ce lourd handicap au Caire. La mission est possible. Le résultat n’est  pas encore définitif".
Dans l'autre demi-finale, samedi, les Sud-Africains d'Orlando Pirates ont battu les Egyptiens d'Al Ahly, tenants du trophée, 1 à 0, à Soweto.
Le match retour aura lieu le week-end des 3 et 4 octobre.

Mardi 29 Septembre 2015

Lu 732 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs