Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Emir du Qatar devrait abdiquer au profit de son fils




L’Emir du Qatar devrait abdiquer au profit de son fils
L'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, pourrait annoncer sa décision d'abdiquer au profit de son fils, ou de nommer ce dernier Premier ministre du richissime émirat gazier à la diplomatie internationale très active, selon des sources concordantes.
Le souverain de ce petit Etat du Golfe, qui joue depuis des années un rôle prépondérant sur la scène diplomatique arabe et internationale, a convoqué lundi les membres de la famille régnante à une réunion inusitée au cours de laquelle il pourrait annoncer sa décision, selon la chaîne Al-Jazeera.
"L'émir devrait s'adresser à la famille régnante, et annoncer d'importants changements à la tête du pouvoir", a indiqué une source proche des milieux dirigeants du Qatar.
Si l'émir annonce son abdication, il s'agira d'une première dans ce pays et dans l'histoire récente du monde arabe, où aucun souverain n'a jamais renoncé au pouvoir de son plein gré.
Mais il pourrait également décider de transférer le pouvoir graduellement à son fils, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, en le nommant Premier ministre à la place du puissant cheikh Hamad Ben Jassem ben Jabr Al Thani, qui occupe ce poste depuis 2007.
Selon la chaîne du Qatar Al Jazeera, qui cite des "sources dignes de confiance", l'émir a convoqué "les membres de la famille régnante et les notables" à une réunion, qui intervient dans le contexte des informations sur "l'intention de l'émir de transférer le pouvoir au prince héritier".Selon Neil Partrick, analyste spécialisé dans les pays du Golfe, le prince héritier "a déjà la responsabilité de plusieurs dossiers sensibles de politique étrangère", et il "ne devrait pas décider de changements importants sans consulter son père".
L'émir, né en 1952, arrivé au pouvoir en 1995 par une révolution de palais, est l'artisan du Qatar moderne et a fait de cet Etat un acteur incontournable sur la scène internationale.
Né en 1980, cheikh Tamim, deuxième fils de l'émir et de cheikha Moza, sa deuxième épouse, est le commandant en chef ajdoint des forces armées

AFP
Mardi 25 Juin 2013

Lu 104 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs