Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Egypte sous tension avant des manifestations pro et anti-Morsi

Le président qui divise les Egyptiens




L'Egypte sous tension avant des manifestations pro et anti-Morsi
La tension est croissante en Egypte à l'approche d'une importante manifestation contre le président islamiste Mohamed Morsi prévue dimanche, dans un pays profondément divisé entre opposants et soutiens du chef de l'Etat un an après son accession au pouvoir.
Plusieurs partis islamistes ont quant à eux appelé à une manifestation "à durée indéterminée" dès vendredi, sur le thème de la "légitimité" de M. Morsi.
La tenue de ce rassemblement, deux jours avant celui de l'opposition, fait redouter une détérioration accrue du climat politique, propice à de nouvelles violences.
L'appel à manifester le 30 juin, date anniversaire de l'investiture de Mohamed Morsi, a été lancé par Tamarrod (rébellion, en arabe), un mouvement populaire créé en avril pour demander le départ du président.
Tamarrod a pu s'appuyer sur l'ambiance délétère qui règne dans le pays, en proie à une profonde crise économique, à une montée de l'insécurité et à des tensions confessionnelles pour rassembler de nombreux soutiens.
Cette campagne anti-Morsi affirme avoir réuni 15 millions de signatures demandant la tenue d'une élection présidentielle anticipée. Les opposants reprochent au président, élu un peu plus d'un an après la chute de Moubarak, de concentrer le pouvoir entre les mains des islamistes et de ne pas s'atteler aux revendications démocratiques qui avaient déclenché la révolution en 2011.
Aux demandes de plus de liberté et de justice sociale s'ajoutent les craintes face à un quotidien de plus en plus difficile, marqué par les coupures de courant, le chômage et l'inflation croissants, ou encore les pénuries d'essence.
Au Caire, certains habitants retiraient de l'argent liquide et stockaient de la nourriture en prévision de possibles troubles.
De nombreuses entreprises ont annoncé qu'elles seraient fermées dimanche, jour de la manifestation et début de la semaine en Egypte. Pour la même raison, des écoles ont avancé la date des vacances d'été.
De longues files d'attente -il faut parfois plusieurs heures avant de pouvoir faire le plein- se sont formées devant les stations service, rendant l'atmosphère encore plus pesante.  
En toile de fond des tensions en Egypte, l'armée est sortie de son silence dimanche pour annoncer qu'elle interviendrait en cas de violences.
"Les forces armées ont le devoir d'intervenir pour empêcher l'Egypte de plonger dans un tunnel sombre de conflits et de troubles", a prévenu le ministre de la Défense égyptien.
Ces déclarations rappellent l'influence de l'armée en Egypte, dont tous les présidents avant M. Morsi étaient issus, et qui a gouverné le pays pendant plus d'un an après la chute de Hosni Moubarak.

AFP
Vendredi 28 Juin 2013

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs