Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Egypte en deuil: Une cinquantaine d’enfants ont péri dans un accident ferroviaire




L’Egypte en deuil: Une cinquantaine d’enfants ont péri dans un accident ferroviaire
Près de cinquante jeunes enfants ont péri samedi en Egypte dans une collision entre leur bus et un train à Manfalout, dans la province d'Assiout (centre), un drame qui a entraîné la démission du ministre des Transports et des manifestations de colère.
L'employé qui aurait dû abaisser la barrière d'un passage à niveau dormait au moment où le car scolaire arrivait, a déclaré le gouverneur de la province, Yehya Kechk. L'homme "a bien sûr été arrêté", a-t-il ajouté.
Le directeur adjoint de l'hôpital de Manfalout, le docteur Mohamed Abdel Razek, a déclaré à l'AFP que son établissement avait reçu 51 corps: 47 enfants âgés de 4 à 12 ans, ainsi que le chauffeur, deux surveillants scolaires et un passant. Dix-huit personnes ont également été blessées, selon le gouverneur d'Assiout.
En l'entrée de l'hôpital, des petits cercueils étaient alignés en vue des funérailles.
Cette collision est l'un des accidents d'autocar les plus meurtriers dans le monde au cours des cinq dernières années. Le bus emmenait 60 enfants de classes maternelles et primaires pour une sortie scolaire dans cette région à environ 350 km au sud du Caire.
Des riverains en colère ont bloqué la voie ferrée avec des feux de bois et de pneus, accusant les autorités de négligence et les secours de lenteur.
"Ce n'est pas le premier accident qui arrive sur ce passage à niveau. Nous nous sommes plaints à de nombreuses reprises mais les autorités nous ont ignorés", affirmait un habitant, Moustafa Aboloyoun.
"Il a fallu appeler les ambulances à de nombreuses reprises avant qu'elles ne répondent. En attendant leur arrivée, j'ai dû recouvrir des corps d'enfants avec leurs cahiers", affirmait un adolescent de 17 ans, Shaban Farghaly.
Scènes "terrifiantes"
Un correspondant de la télévision publique a fait état de scènes "terrifiantes" sur le lieu de l'accident, avec les corps d'enfants gisant au sol et recouverts de sang.
Le ministre des Transports, Rachad al-Metini, a présenté sa démission, de même que le chef de l'Autorité des chemins de fer.
Le président islamiste Mohamed Morsi a ordonné au Premier ministre Hicham Qandil, aux ministres de la Défense et de la Santé et au gouverneur d'Assiout "d'offrir toute l'assistance possible aux familles des victimes".


AFP
Lundi 19 Novembre 2012

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs