Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Egypte commémore sa révolution dans le sang

Quarante-neuf morts et un millier d’arrestations




L’Egypte commémore sa révolution dans le sang
Au moins 49 personnes sont mortes ces dernières 24 heures en Egypte où partisans du pouvoir et opposants, notamment islamistes, se sont rassemblés samedi pour le 3e anniversaire de la révolte de 2011, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.
En outre, 247 personnes ont été blessées, précise un communiqué du ministère.
Le ministère de l’Intérieur a de son côté indiqué que 1.079 personnes avaient été arrêtées en marge des défilés, alors que les nouvelles autorités mènent depuis sept mois une implacable répression de toute manifestation de l’opposition depuis que l’armée a destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi.
Samedi au Caire, des manifestations de centaines d’opposants —qui de façon inédite rassemblaient pour certaines pro-Morsi et militants progressistes— ont été violemment dispersées par la police, à coups de grenades lacrymogènes et de tirs de chevrotine, tandis que plusieurs milliers de partisans du régime se sont massés à l’appel du gouvernement sur la place Tahrir, épicentre de la révolte de 2011.
Dans la nuit, les affrontements entre partisans et opposants des nouvelles autorités et forces de sécurité se sont poursuivis dans plusieurs provinces du pays.
Tandis que des manifestants proclamaient leur soutien au gouvernement provisoire mis en place l’été dernier par l’armée et au nouvel homme fort du pays, le général Abdel Fattah Al Sissi, des affrontements ont éclaté entre des partisans du président déchu Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, et les forces de sécurité. Au Caire, des transports de troupes blindées ont été déployés pour tenter de maintenir l’ordre tandis que des manifestants se rassemblaient à nouveau après la tombée de la nuit pour appeler au renversement du «régime militaire».
Au lieu de commémorer le renversement d’Hosni Moubarak, des dizaines de milliers d’Egyptiens se sont rassemblés dans l’après-midi sur Tahrir pour exprimer leur soutien au général Sissi, omniprésent sur des banderoles tendues sur la place et sur des tee-shirts en vente à des étals de fortune.
Le chef d’état-major, qui a fait passer par référendum la nouvelle Constitution égyptienne, n’a pas encore précisé ses intentions, mais des voix se sont élevées au sein du pouvoir intérimaire pour le presser de se porter candidat à l’élection présidentielle attendue dans les six mois.
Trois ans après la révolution égyptienne, et après les errements ayant accompagné la présidence Morsi, une partie de la population égyptienne estime que seul un homme fort issue du sérail militaire est à même de sortir le pays de la crise économique et de mettre fin aux troubles politiques.
A l’inverse, d’autres, à commencer par les Frères musulmans, aujourd’hui considérés comme une organisation terroriste et dont des centaines de membres ainsi que les principaux cadres ont été emprisonnés, dénoncent un coup d’Etat militaire contre un président légitime, le premier à avoir été élu librement en Egypte.

Lundi 27 Janvier 2014

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs