Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Ecosse dit non à l’indépendance

Cameron appelle au "rassemblement"




L’Ecosse dit non à l’indépendance
Le dépouillement total des 32 circonscriptions écossaises a donné vendredi matin la victoire du non à 55,3% au référendum sur l'indépendance, avec plus de deux millions d'opposants, loin devant le camp du oui à 44,70%, selon les chiffres officiels.
Pour remporter le référendum, l'un des deux camps devait obtenir plus de 1.852.828 votes. Le camp du non en compte 2.001.926 contre 1.617.989 pour le oui, tandis que le taux de participation s'établit au niveau record de 84,6%.
Le Premier ministre britannique David Cameron a lancé un appel "au rassemblement" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum d'indépendance en Ecosse, promettant d'octroyer de nouveaux pouvoirs aux quatre nations constitutives du Royaume-Uni.
"Il est temps pour notre Royaume-Uni de se rassembler et d'aller de l'avant", a déclaré M. Cameron lors d'une déclaration au 10, Downing Street à Londres, estimant que la question de l'indépendance de l'Ecosse était désormais réglée pour "une génération". "Le peuple écossais a parlé, sa décision est claire", a dit le dirigeant conservateur à Londres. "Il a décidé de maintenir l'intégrité de nos quatre nations (Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord et Angleterre, ndlr), et comme des millions d'autres personnes, j'en suis heureux", a ajouté M. Cameron, qui s'est exprimé au petit matin, environ une heure après l'annonce du rejet de l'indépendance.
"Comme je l'avais dit au cours de la campagne, assister à l'éclatement de notre Royaume-Uni m'aurait brisé le cœur", a-t-il dit.
Le non au référendum d'indépendance constitue une victoire pour M. Cameron, qui s'est engagé personnellement dans la campagne, d'abord discrètement, avant d'adresser un ultime plaidoyer passionné, lundi, en terre écossaise, appelant les électeurs à ne pas "briser cette famille".
Lors de son intervention, M. Cameron a également annoncé l'octroi de nouveaux pouvoirs aux quatre régions du Royaume-Uni, une manière peut-être pour le Premier ministre britannique de calmer les ardeurs indépendantistes que le référendum écossais aurait pu susciter. M. Cameron avait déjà promis une autonomie renforcée à l'Ecosse, mais les engagements pris envers les trois autres régions sont inédits. "Au moment où les Ecossais vont avoir davantage de pouvoirs sur la gestion de leurs affaires, ceci va également s'étendre aux habitants d'Angleterre, du Pays de Galles et d'Irlande du Nord qui doivent avoir aussi davantage leur mot à dire sur les leurs", a-t-il dit.
David Cameron s'est aussi adressé plus directement aux Ecossais, alors que le chef de file des indépendantistes Alex Salmond l'a appelé vendredi, en concédant sa défaite, à tenir ses promesses de donner plus de pouvoirs à la région septentrionale.
"Pour ceux en Ecosse qui sont sceptiques quant aux promesses constitutionnelles faites, laissez-moi vous dire ceci: nous avons déjà transféré des pouvoirs sous ce gouvernement et nous allons le faire à nouveau lors de la prochaine législature", a affirmé M. Cameron. "Les trois partis unionistes ont pris des engagements sur des pouvoirs supplémentaires pour le Parlement écossais. Nous allons nous assurer qu'ils vont être honorés", a-t-il répété. 
 

AFP
Samedi 20 Septembre 2014

Lu 574 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs