Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'EI se retire de Palmyre après de violentes frappes russes




48 soldats tués dans un attentat à Aden

Au total, 48 soldats yéménites ont été tués et 29 blessés dans l'attentat-suicide à Aden (sud) revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), selon un nouveau bilan donné dimanche par le directeur du département de la santé.
"Nous avons recensé 48 morts et 29 blessés dans l'attentat de la veille à Aden", la deuxième ville du Yémen, a déclaré à l'AFP Abdel Nasser Al-Wali, ajoutant que "toutes les victimes sont des soldats qui étaient venus chercher leur solde".
Un précédent bilan de sources médicales avait fait état samedi soir de 35 morts et d'une cinquantaine de blessés dans l'attentat que l'EI a vite revendiqué dans un bref communiqué.
Un kamikaze a fait sauter sa ceinture d'explosifs au moment où des centaines de soldats étaient rassemblés pour encaisser leur solde mensuelle dans la caserne Al-Sawlaban, située à proximité de l'aéroport international d'Aden, a indiqué à l'AFP une source militaire.
Les forces loyalistes, soutenues depuis mars 2015 par une coalition arabe sous commandement saoudien, affrontent à la fois les rebelles chiites Houthis, qui contrôlent une partie du territoire dont la capitale Sanaa (nord), et des groupes jihadistes bien implantés dans le sud.
Les jihadistes d'Al-Qaïda et de l'EI ont multiplié ces derniers mois les attentats notamment à Aden, capitale "provisoire" du Yémen, en dépit de nombreux plans des forces gouvernementales pour sécuriser les zones urbaines sous leur contrôle depuis leur reprise aux Houthis en juillet 2015.
Les djihadistes s'étaient attribué par le passé la responsabilité de plusieurs attaques de ce type commises dans la ville portuaire d'Aden, sous le contrôle du gouvernement internationalement reconnu du Yémen.
La capitale, Sanaa, est depuis septembre 2004 aux mains des Houthis, que Ryad accuse l'Iran de soutenir.
Les bombardements aériens et les combats ont fait au moins 10.000 morts au cours des 20 derniers mois dans le pays, en proie en outre à une crise humanitaire.
Par ailleurs, les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) se sont retirés de la ville antique de Palmyre, dont ils s'étaient de nouveau emparés samedi, à la suite de violents raids de l'aviation russe, a rapporté dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
"Les violents raids de l'aviation russe durant la nuit sur Palmyre ont contraint les jihadistes de l'EI à se retirer à l'aube, quelques heures après leur entrée dans la ville", a déclaré à l'AFP le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane.
Les raids russes ont tué un grand nombre de jihadistes, a-t-il précisé, sans être en mesure de fournir un bilan. Selon lui, le régime syrien a dépêché dans la nuit des renforts à Palmyre pour déloger les jihadistes.
La Russie est un allié du régime de Damas qu'il soutient militairement depuis septembre 2015. Le ministère russe de la Défense a précisé dimanche que les avions-bombardiers russes avaient mené 64 raids dans la nuit "contre des positions, des convois et des regroupements" de membres de l'EI.
"Au cours de la nuit, des troupes du gouvernement syrien avec un soutien actif de l'armée de l'Air russe ont mis en échec toutes les attaques terroristes à Palmyre", précise son communiqué.
"Les assaillants ont utilisé des voitures piégées avec des kamikazes, des véhicules blindés et de l'artillerie". Les frappes aériennes russes ont permis de tuer plus de 300 membres de l'EI et de détruire 11 chars et 31 véhicules, a précisé le communiqué russe.

Libé
Lundi 12 Décembre 2016

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs