Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'EI repoussé des abords de la ville de Hassaké




La coalition frappe l'EI au bénéfice des rebelles et d'Al-Qaïda en Syrie



L'EI  repoussé  des abords de la ville  de Hassaké
L'armée syrienne a repoussé dimanche une offensive des combattants de l'organisation terroriste de l'Etat islamique (EI) contre la ville de Hassaké, au nord-est de la Syrie. Elle a également affirmé avoir chassé l'ennemi d'installations stratégiques en bordure sud de la ville.
Les djihadistes ont lancé plusieurs assauts sur Hassaké au cours de la semaine écoulée à l'aide d'une douzaine de camions piégés précipités par des kamikazes contre les postes de contrôle de l'armée.
Citant une source militaire, la télévision d'Etat syrienne a cependant déclaré dans un bulletin d'information que les forces loyalistes avaient repris une station électrique, une prison pour mineurs et deux villages occupés par les combattants de l'EI à deux kilomètres environ au sud de la ville.
Le gouvernorat de Hassaké est divisé en zones administrées par le gouvernement de Bachar al-Assad et les Kurdes.
Par ailleurs, l'EI a cédé du terrain récemment dans la région au profit de milices kurdes et de milices formées par des tribus arabes locales.
Les combattants kurdes de l'YPG ont aidé les forces gouvernementales à repousser l'offensive djihadiste de ces derniers jours, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.
L'OSDH, qui suit le conflit en s'appuyant sur un réseau de correspondants dans le pays, a déclaré qu'au moins 71 militaires ou miliciens supplétifs avaient péri en une semaine de combats contre l'EI.
Par ailleurs les Etats-Unis et leurs alliés ont mené 17 raids aériens contre l'EI jeudi en Syrie et en Irak. Quatre d'entre eux ont eu lieu dans la région de Hassaké. La coalition a mené des frappes contre le groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie, intervenant pour la première fois dans une bataille entre les jihadistes et leurs rivaux rebelles, dont Al-Qaïda.
Selon des experts, ces frappes prouvent la détermination de Washington d'empêcher à tout prix l'expansion de l'EI dans la province septentrionale d'Alep face aux rebelles, ennemis à la fois du régime de Bachar al-Assad et de cette organisation extrémiste.
Depuis le début des frappes le 23 septembre, les raids aériens ciblaient les bastions de l'EI ou aidaient les forces kurdes face aux jihadistes. Dimanche, "un avion de la coalition a lancé quatre frappes contre des positions de l'EI à Sourane", dans une région où EI et rebelles s'affrontent depuis une dizaine de jours.
"C'est la première fois que la coalition apporte une aide aérienne à des groupes non kurdes dans leur combat contre l'EI en Syrie", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Les frappes, qui ont fait huit morts dont un chef dans les rangs de l'EI, peuvent être considérées comme un soutien aux rebelles même si ces derniers incluent le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda", relève Abdel Rahmane.
Le régime syrien a annoncé dimanche également des raids de son aviation dans le nord d'Alep contre des "terroristes", sans préciser s'il s'agissait de l'EI ou des rebelles. 
Les combats ont fait au moins 119 morts: 71 soldats et miliciens loyalistes et 48 combattants de l'EI dont 11 kamikazes.

Mardi 9 Juin 2015

Lu 707 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs