Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’EI acculé dans ses bastions en Irak, en Syrie et au Liban

Trois soldats libanais tués dans l'explosion d'une mine




Au moins six personnes ont été tuées dimanche dans une attaque au mortier visant l'entrée de la foire commerciale de Damas, qui a lieu pour la première fois depuis l'été 2011, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Les médias syriens ne font état d'aucune attaque à Damas, mais des informations diffusées sur les réseaux sociaux corroborent celles de l'OSDH.
Le directeur de l'ONG basée à Londres n'exclut pas que l'explosion ait une autre cause qu'un tir de mortier. Le bilan est susceptible d'augmenter rapidement, dix blessés se trouvant dans un état critique, a-t-il ajouté.
La Foire internationale de Damas, organisée dans la banlieue sud de la ville, a ouvert ses portes la semaine dernière pour la première fois depuis l'été 2011, peu après le début du conflit civil.
Le salon, auquel étaient conviés des entrepreneurs locaux et internationaux venus de plus de 45 pays, a été présenté par le gouvernement de Bachar al Assad comme le signe des progrès du pays après plus de six ans de conflit.
Par ailleurs, au moins 18 civils, dont trois enfants, ont péri samedi dans des frappes de la coalition antijihadistes dirigée par Washington dans un village contrôlé par le groupe Etat islamique dans le nord-est de la Syrie, a rapporté dimanche une ONG.
D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les raids aériens ont touché le village d'al-Jezaa, dans la province de Hassaké, dont une petite partie reste encore aux mains de l'organisation ultraradicale.
Les 18 victimes se trouvaient dans une mosquée et des maisons environnantes, selon l'OSDH. Trois combattants de l'EI ont également été tués dans ces frappes. Depuis qu'elle a lancé ses opérations aériennes en Syrie et en Irak contre l'EI, organisation jihadiste la plus redoutée au monde, la coalition internationale menée par les Etats-Unis et qui compte des pays comme la France ou la Grande-Bretagne, dit prendre des mesures pour éviter les victimes civiles.
Mais elle a reconnu être responsable de la mort de 624 civils dans des frappes depuis 2014, selon un bilan fourni début août. Certaines organisations estiment ce nombre largement sous-estimé.
De son côté, le ministère russe de la Défense a annoncé que 200 combattants du groupe Etat islamique (EI) ont été tués dans des bombardements de l'aviation russe dans l'est de la Syrie qui ont ciblé une colonne de véhicules de l'EI près de la ville de Daïr az Zour, où le groupe terroriste a replié l'essentiel de ses forces depuis la libération de Mossoul en Irak et l'offensive de Rakka en Syrie. Aucune précision n'a été donnée par le ministère russe de la Défense quant à la date exacte de ces bombardements.
L'EI est acculé de toutes parts dans ses bastions en Syrie et en Irak et tout récemment au Liban en raison de multiples offensives lancées par différents belligérants. L'armée libanaise a annoncé dimanche avoir repris des mains du groupe terroriste "Etat islamique" (EI) deux-tiers du territoire qu'il contrôlait à la frontière est du pays avec la Syrie.
Selon une source de l'armée citée par les médias, l'offensive menée samedi dans la région de "Jouroud Ras Baalbeck" et "Jouroud al-Qaa" a permis de reconquérir deux-tiers du territoire contrôlé par l'"EI", soit 80 km2.
"La bataille la plus dure concernera les 40 km2 restants car c'est là où se sont rassemblés les combattants de l'EI. Mais l'armée y est prête", a affirmé la même source.
Quelque 600 combattants de l'EI étaient présents dans la région frontalière et contrôlaient une zone estimée à 120 km² avant le début de l'opération samedi, selon l'armée.
Dimanche, trois soldats libanais ont été tués dans l'explosion d'une mine alors qu'ils étaient en route pour participer à l'offensive.

Mardi 22 Août 2017

Lu 794 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs