Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'EI a perdu près de la moitié du territoire conquis

Vaste offensive pour la reprise de Routba dans la province d’Al-Anbar




Le groupe Etat islamique a perdu près de la moitié du territoire qu'il avait réussi à conquérir en Irak, mais ses pertes sont moins importantes en Syrie, selon les dernières estimations rendues publiques par le Pentagone.
Selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook, le groupe Etat islamique a perdu "environ 45%" du territoire qu'il avait conquis en Irak.
Et "le chiffre pour la Syrie est compris quelque part entre 16 et 20%", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse au Pentagone.
En juin 2014, le groupe ultraradical sunnite avait lancé une offensive en Irak qui lui avait permis de s'emparer de vastes pans du territoire irakien à l'ouest et au nord de Bagdad, puis de prendre la capitale de la province d'Al-Anbar, Ramadi, en 2015.
Depuis, l'armée irakienne, les milices et les forces kurdes ont regagné du terrain face à l'EI dans le nord de l'Irak et dans la province d'Al-Anbar, en reprenant notamment Ramadi ainsi que la ville de Hit.
De larges parts d'Al-Anbar restent toutefois aux mains des jihadistes, notamment Fallouja, ainsi que la grande majorité de la province de Ninive (nord), dont sa capitale et deuxième ville d'Irak, Mossoul.
Et l'EI reste capable de mener des attentats meurtriers dans les territoires contrôlés par le gouvernement fédéral, comme à Bagdad où trois attentats revendiqués par le groupe jihadiste ont fait près de 100 morts en une journée la semaine dernière.
Lundi les forces irakiennes avaient lancé une offensive pour reprendre aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) la ville de Routba, dans la province d'Al-Anbar (ouest), a indiqué le commandement conjoint des opérations en Irak.
Des forces spéciales, des soldats, des policiers, des garde-frontières et des combattants paramilitaires progouvernementaux étaient impliqués dans cette opération, avec des blindés, de l'artillerie et le soutien aérien de l'armée irakienne et de la coalition anti-jihadistes sous commandement américain.
Routba, à plus de 400 km à l'ouest de Bagdad, est située sur la route principale reliant la capitale irakienne à la frontière jordanienne. La ville est tenue par l'EI depuis 2014.
"Routba est importante pour l'ennemi, c'est une autre zone d'appui pour lui", estimait la semaine dernière le porte-parole des forces américaines en Irak, le colonel Steve Warren. L'EI l'utilise pour "organiser et préparer ses forces en vue de mener des opérations dans la principale zone de combat", avait-il indiqué à des journalistes à Bagdad.
La ville "n'est pas aussi lourdement défendue que Fallouja ou comme l'était Ramadi", avait-il ajouté, en référence à la capitale de la province d'Al-Anbar reprise fin 2015 aux mains des jihadistes.
Selon lui, la ville abrite au plus quelques centaines de combattants de l'EI. Lorsque les Irakiens décideront de la libérer, "ils seront capables de le faire", avait avancé le responsable américain.
En Syrie, le groupe Etat islamique a dû céder du terrain notamment dans le nord-est du pays, sous la pression des Kurdes syriens et de groupes locaux alliés soutenus par la coalition internationale.
Il a également perdu Palmyre (centre) en mars face aux forces gouvernementales soutenues par la Russie, mais il a réussi la semaine dernière à isoler la ville en coupant ses accès vers l'extérieur.
Par ailleurs, une enquête a été ouverte en France après la diffusion par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) d'une vidéo suggérant que deux enfants présentés comme français ont exécuté des prisonniers syriens, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
A plusieurs reprises, l'EI a mis en scène des enfants ou des adolescents dans ses vidéos de propagande.

Mercredi 18 Mai 2016

Lu 625 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs