Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'EI a détruit de nouveaux monuments à Palmyre

Plus de 40 jihadistes tués dans des frappes dans la province d'Alep




Les combattants du groupe Etat islamique, qui ont repris possession de la ville antique de Palmyre, y ont détruit l'un des plus célèbres monuments de ce site historique, le Tétrapyle, ainsi que la façade du théâtre romain, a annoncé Maamoun Abdoulkarim, conservateur des antiquités syriennes, vendredi.
L'EI a repris la cité antique en décembre après en avoir été délogé en mars par les forces syriennes soutenues par la Russie et par des milices chiites.
Le Tétrapyle est l'un des monuments les plus emblématiques du site de Palmyre. Cet édifice, composé de quatre socles de pierre supportant chacun quatre colonnes sur lesquelles repose un chapiteau carré, est situé à une intersection de la grande colonnade devant le théâtre romain.
Des images prises par satellite et transmises par Abdoulkarim à Reuters montrent que l'édifice a été largement détruit. Seules subsistent quatre des seize colonnes d'origine tandis que les socles de pierre sont désormais recouverts par des gravats.
Les images montrent également d'importants dégâts infligés au théâtre romain dont plusieurs structures dominantes ont été détruites.
Ces destructions ont été perpétrées entre le 26 décembre et le 10 janvier, selon la datation des images et d'autres sont à redouter tant que les djihadistes occuperont le site, a déclaré Abdoulkarim.
Lors de la précédente occupation qui avait duré dix mois, les djihadistes avaient détruit plusieurs monuments dont la magnifique arche vieille de 1.800 ans située près du temple de Bêl.
Par ailleurs, plus de quarante membres du groupe jihadiste Fateh al-Cham ont été tués jeudi soir dans des frappes aériennes contre leur camp dans la province syrienne d'Alep, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
L'ONG n'a pas été en mesure de préciser dans l'immédiat quelle partie avait mené ces frappes dans l'ouest de la province septentrionale, où opèrent généralement l'aviation russe et celle de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.
"Des avions militaires qui sont soit russes soit de la coalition internationale ont ciblé un camp de Fateh al-Cham à Jabal el-Cheikh Sleimane dans l'ouest de la province d'Alep, tuant plus de quarante membres du groupe", a indiqué l'OSDH.
Depuis le début du mois, une centaine de membres de Fateh al-Cham, dont des dirigeants, ont péri dans des frappes contre des positions du groupe dans le nord de la Syrie.
Fateh al-Cham est l'ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda qui se faisait appeler Front al-Nosra. Ce groupe est allié à plusieurs puissants groupes rebelles syriens qui luttent contre le régime de Bachar al-Assad.
La Russie est un allié de M. Assad, alors que la coalition internationale est hostile au régime syrien.
Le conflit en Syrie, au départ opposant régime et rebelles syriens, s'est complexifié notamment avec l'entrée en jeu de ces groupes jihadistes, dont la montée en puissance a poussé des pays étrangers comme la Russie à intervenir.

Vendredi 20 Janvier 2017

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs