Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Audience nationale entame l’audition des dirigeants du Polisario et de leurs victimes

Après avoir auditionné les plaignants, la justice espagnole convoque Brahim Ghali et Mahjoub Lincon




L’Audience nationale entame l’audition des dirigeants du Polisario et de leurs victimes
L’Audience nationale, la plus haute juridiction espagnole, aura du pain sur la planche cette semaine.
Après avoir auditionné, hier,  les Sahraouis qui ont déposé des plaintes contre des dirigeants du Polisario et des officiers de la sécurité et de l’armée algériennes, elle devrait faire pareillement, le 16 août courant avec le représentant des séparatistes à Alger, Brahim Ghali et un autre membre dirigeant du Polisario Mahjoub Lincon accusés de crimes de génocide et de tortures contre les dissidents qui vivent dans les camps de Tindouf.
Il convient de rappeler que les rescapés des geôles du  Polisario s’étaient  initialement adressés à la justice algérienne, pays où ils avaient été victimes des crimes en question mais, face à la politique de la porte fermée à laquelle, ils avaient été confrontés,  ils se sont dirigés, le 14 décembre 2007, vers la justice espagnole qui a pris leurs plaintes en considération et permis ce procès qui s’annonce historique d’être entamé.  
La liste des accusés dans ce procès comprend 29 noms, dont ceux de l’ex-représentant du Polisario en Espagne et actuel représentant du Polisario à Alger, Brahim Ghali, les soi-disant ministres de l’Information de la RASD, Sid Ahmed Batal et de l’Education, Bachir Mustapha Sayed, et l’actuel représentant des séparatistes en Espagne, Jandoud Mohamed. Il s’agit également dudit ministre des Colonies, Khalil Sidi Mhamed et de l’actuel coordinateur avec la MINURSO et ancien DG de la sécurité militaire, Mohamed Khaddad. Khalil Sidi M’Hamed étant décédé, il sera jugé à titre  posthume.
Afin de pouvoir influer, autant que faire se peut, sur le déroulement de ce procès, chantage et pressions ont été les mots d’ordre que le Département du renseignement et de la sécurité (DRS) semble avoir prescrits.
Sa détermination apparaît ainsi clairement dans la salve d’articles publiés par les journaux algériens.La consigne donnée a été de mettre la pression sur l’Espagne, quitte à recourir au chantage et aux menaces contre les intérêts du pays ibérique en Algérie.
Un quotidien algérois a même trouvé plus honnête de jouer franc jeu avec Madrid en annonçant, sans ambages: « Il est à craindre qu’au moment où l’Espagne booste ses entreprises pour qu’elles arrachent des marchés juteux en Algérie, les autorités  fassent savoir à leurs homologues madrilènes que les procès politiques de l’Audience nationale, à la limite de l’ingérence, participent d’une conspiration dont l’Espagne en crise pourrait se passer ». En fait, l’irritation des hauts gradés des renseignements militaires algériens est tout à fait justifiée. Dans ce procès sans précédent, la justice espagnole s’apprête à juger non seulement des responsables du Front Polisario mais aussi des officiers du DRS. Les charges sont également très lourdes : torture, disparitions forcées, détention illégale et graves violations des droits humains. Et les victimes sont des opposants sahraouis  qui ont subi ces violences dans les camps de Tindouf situés en territoire algérien et placés sous le contrôle du Polisario.
Il n’en fallait pas plus pour faire dire à un journal qu’il « ne manque plus que le président Mohamed Abdelaziz pour que la plus haute juridiction espagnole, l’Audience nationale, juge toute la classe politique» qui régente d’une main de fer le devenir des Sahraouis séquestrés dans les camps de Lahmada. L’exaspération du quotidien en question a été telle qu’il n’a pas hésité à titrer : « La justice espagnole abusée par le Maroc » (sic).

C.K
Mardi 13 Août 2013

Lu 1025 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs