Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Atletico Mineiro à la recherche d’un titre mondial




L’Atletico Mineiro à la recherche d’un titre mondial
Dans le cadre de sa préparation pour la Coupe du monde des clubs qui se déroule actuellement au Maroc, le club brésillien de l’Atlético Mineiro a tenu une conférence de presse, jeudi soir au Grand stade de Marrakech, pour mettre la lumière sur son stage de préparation qui précède le match de mercredi prochain.
Le club a été représenté lors de cette conférence par son entraîneur Alexi Stival, plus connu sous le nom de Cuca et le capitaine d’équipe Réver Humberto Alvés. Dans ses réponses, le coach a gardé les pieds sur terre estimant qu’à ce stade de la compétition, les chances de tous les clubs sont égales.
Cuca, qui a dirigé une première séance d’entrainement la veille sur la pelouse de l’annexe du Grand stade et pendant laquelle Ronaldinho, contrairement aux autres joueurs, a refusé de parler aux journaliste, a dit que la responsabilité du club est énorme du fait qu’il a réalisé de grands exploits ces derniers temps , faisant allusion à la Copa Libértadores, et que les supporters, plus exigeants que jamais, attendent un bon résultat d’eux.
Il a précisé aussi que depuis qu’il est à la tête de l’Atlético Mineiro,  les joueurs ont gagné en confiance et en maturité. Cuca a ajouté qu’il n’a pas de préférence concernant l’équipe qu’il souhaiterait  affronter mercredi prochain et que pour le moment, tous les joueurs sont concentrés sur le premier match lors duquel ils n’auront pas droit à l’erreur.
Parlant de l’enjeu, Cuca a déclaré que le fait de prendre part à cette compétition est en soi un exploit, mais que le rêve de remporter le titre reste légitime pour chaque équipe.
De son côté, Réver H. Alvés, le capitaine d’équipe, a tenu au début à exprimer sa gratitude aux supporters brésiliens pour leur soutien. En réponse à une question relative au football marocain, Réves a dit que ses coéquipiers et lui n’ont aucune connaissance du football marocain, à part le fait que pendant le match du Raja et Auckland  City, les 40000 spectateurs ont  montré que le Maroc est un pays de football, qu’ils vont se renseigner, mais qu’ils le respectent tout de même, ajoutant que l’ambiance au sein du groupe est  bonne et que le respect mutuel entre l’entraîneur et les joueurs est la clé de la réussite du club.

Khalil Benmouya
Samedi 14 Décembre 2013

Lu 2323 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs