Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Atletico Madrid prend ses aises, le Real s’emmêle les crampons à Bilbao

Barcelone relégué au rang de dauphin




L’Atletico Madrid prend ses aises, le Real  s’emmêle les crampons à Bilbao
L’Atletico Madrid a pris le pouvoir dimanche dans le Championnat d’Espagne avec un putsch contre la Real Sociedad (4-0) pour la 22e journée, détrônant le FC Barcelone et distançant le Real, qui a trébuché devant l’Athletic Bilbao (1-1) et perdu Cristiano Ronaldo, expulsé.Une révolte ? Non, une révolution, menée à bien par David Villa (38), Diego Costa (72), Miranda (74) et Diego (87), alors que la Liga n’avait pas connu un autre monarque que le Real ou le Barça depuis plus de deux ans. Derrière Atletico et Barça, le Real a manqué l’opportunité de dépasser les Catalans au terme d’un match électrique contre Bilbao, quatrième. Jesé avait pourtant ouvert le score mais Ibai Gomez a égalisé d’une magnifique volée, avant que Ronaldo ne reçoive un carton rouge direct pour un geste d’humeur contre Carlos Gurpegi. Et voici la Liga bouleversée au terme d’un week-end néfaste pour les deux grands d’Espagne.Le FC Barcelone, qui régnait depuis la première journée de la saison 2012-2013 (soit 59 matches d’affilée), a été renversé samedi par Valence au Camp Nou (2-3). Désormais dauphin, il pointe à trois longueurs de l’Atletico (54 points contre 57) et ne devance plus son rival merengue qu’à la différence de buts (+43 contre +39). Après cette passation de pouvoir, l’”Atleti” sera sans doute partagé entre la joie d’être leader en solitaire, une première pour lui en Liga depuis le titre conquis en mai 1996, et la peine d’avoir vu s’éteindre samedi Luis Aragones, ex-figure du club et ancien sélectionneur de l’Espagne victorieuse de l’Euro-2008 David Villa, sacré avec Aragones, lui a rendu hommage après avoir ouvert le score. Malheureusement, il a dû sortir trois minutes plus tard, apparemment victime d’un problème musculaire. Dans un match assez équilibré, l’Atletico a géré en seconde période avant de marquer en contre par Diego Costa, auteur de son 20e but en championnat cette saison.Miranda a ensuite surgi sur corner et le meneur de jeu brésilien Diego, de retour au mercato d’hiver, a fêté d’un but, ses retrouvailles avec le club pour lequel, il avait déjà joué en 2011-2012. 
Ce triomphe devrait permettre à l’Atletico d’aborder du mieux possible le derby qui l’attend mercredi en demi-finale aller de la Coupe du Roi contre le Real. Ce dernier a pour sa part vu s’interrompre au nouveau stade San Mames la bonne dynamique d’un mois de janvier impeccable - que des victoires, zéro but encaissé jusque-là. Car les hommes de Carlo Ancelotti ont dû livrer une énorme bataille face à la vivacité basque.

AFP
Mardi 4 Février 2014

Lu 657 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs