Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Association femme, eau et environnement à la tâche : Des ambassadrices et ambassadeurs verts en formation à Salé




L'Association femme, eau et environnement à la tâche : Des ambassadrices et ambassadeurs verts en formation à Salé
L'Association femme, eau et environnement a organisé le week-end dernier (26-27 mars 2011) une session de formation au profit des ambassadrices et ambassadeurs verts, et ce en partenariat avec le projet Sanad de l’USAID.
La première journée de cette formation a été consacrée aux techniques de jardinage. Elle a concerné le  lycée Moulay Tayeb Alaoui où l’association a réalisé un chantier environnemental en impliquant les élèves des établissements scolaires, les instituteurs ainsi que les ambassadeurs et ambassadrices verts, et ce avec le soutien de l’Institut de formation des paysagistes à Salé.
La deuxième journée animée par le Dr. Abdellah El Yacoubi a été réservée à la gouvernance des ressources naturelles avec la participation d'une trentaine de jeunes issus d'une demi-douzaine d'associations locales de Salé et des ambassadeurs et ambassadrices verts de l'Association femme, eau et environnement. Selon Dr. El Yacoubi, la bonne gouvernance est un concept qui n’a pas encore eu droit de cité dans le domaine environnemental. Pour l'intervenant, l’environnement, c'est l'ensemble des éléments naturels et des établissements humains ainsi que les facteurs économiques, sociaux et culturels favorisant l'existence et le développement des organismes vivants et des activités humaines. D’après lui, la protection de l'environnement vise la préservation de ses constituants de la dégradation et de la pollution.
Le développement durable, est  pour sa part, un processus de développement qui s'efforce de satisfaire les besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
La mise en œuvre des principes consacrés à la protection de l’environnement sont déclinés via un certain nombre de mesures réglementaires. Notamment les normes, les autorisations ou permis, les études d’impact sur l’environnement, les restrictions ou interdictions, les redevances ou taxes, les incitations, etc.
L'intervenant a, par la suite essayé d'étudier comment certains principes de bonne gouvernance sont traduits au niveau national et les carences qui existent en la matière.
Selon lui, l'un des principes fondamentaux de la bonne gouvernance, c’est la transparence.
Au niveau national, un certain nombre d’instruments permettent de garantir celle-ci, a-t-il conclu.

MOHAMMED DRIHEM
Vendredi 1 Avril 2011

Lu 777 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs