Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Assemblée générale de la FRMF est bel et bien nulle et non avenue

Parole de FIFA




L’Assemblée générale de la FRMF est bel et bien nulle et non avenue
On s’y attendait, la FIFA a refusé de cautionner le caractère illégal de l’AGO de la FRMF. En la déclarant, « nulle et non avenue » l’instance mère du football a dit tout haut ce qu’à Libé nous avons osé tout bas en titrant le fait dans notre édition de mardi dernier : « Nulle et pourtant advenue ». Ce retour à la normalité de la chose que nous avons imploré, ne nous réjouit pas outre-mesure pour le simple fait qu’il atteint de plein fouet notre ego, car nous ne pensions pas avoir de leçons à recevoir de quiconque.
La nuit du dimanche 10 au matin de lundi 11 novembre 2013 restera à tout jamais gravée dans nos mémoires pour plusieurs raisons dont la première est certainement cette démocratie qui, pour une fois qu’il nous a été donné l’occasion de nous y essayer, a été mise à mal. Elle a été bafouée, salie et avilie par des comportements voyous et de parvenus provenant de décideurs censés donner l’exemple à une jeunesse dont ils ont à charge l’éducation.
De cette mascarade en guise d’AGO, s’il est un enseignement à tirer, c’est qu’en piétinant sur les plates-bandes de Dame Fédé, la FIFA a grandi un homme en la personne d’Ali Fassi Fihri ou A2F pour les initiés de ces lignes. Lui, qui pensait s’être débarrassé de la chaude patate, devra s’y brûler provisoirement encore les doigts, le temps de rétablir une légalité dans une maison tombant en ruine. Un moindre mal au vu de ce qui nous attendait, car A2F aura eu le mérite quoi que l’on dise et bien que son mandat soit à sujet, d’être un cran plus haut et surtout au-dessus d’une vile mêlée. Seigneurial qu’il a été le mec, qu’on vous dit!
Un avis du reste, partagé lors d’une bribe de conversation téléphonique dominicale d’avec le père Mjid, toute d’enseignements comme toujours. Heureux à l’évidence d’un ordre rétabli, le doyen du sport national et pas que, nous aura d’un sens moral bien à lui, en plus d’embellir une grise matinée, gratifié l’esprit et la conscience de quelques-unes de ses illustrations dont il est le seul à avoir l’angle de vue. Elevage valant formation pour nos dirigeants du dimanche plutôt attirés par la pavane, le titre et la recette, il serait ici, inutile d’en rajouter si ce n’est cette anecdote à propos d’ordures dans les rues que Feu Hassan II aurait signalées dans une missive à feu son ministre de l’Intérieur. « j’ai, dans les colonnes d’Al Bayane je crois, félicité sa Majesté en disant bravo et j’ai ajouté mais il y a aussi des ordures dans les bureaux…». No comment ! Si ce n’est que des immondices auraient résisté au temps et à l’espace.


    Fouzi Lekjaa ne remplacera donc pas A2F et c’est tant mieux ! La décision de l’instance dirigeante du football mondial tient du fait que la FRMF ne s’est pas mise à niveau avec ses statuts standards, tâche dont devra s’acquitter le président provisoire au cours du premier semestre 2014. La FRMF paye aussi pour avoir fait fi des recommandations de l’instance suprême qui même dites si gentiment ont valeur d’obligations. D’un autre côté, c’est aussi une manière de dire à la FRMF de se démarquer de la mainmise du ministre de la Jeunesse et des Sports qui a forcé une refonte du statut en méprisant une réalité que ni lui ni ses services n’étaient censés ignorer. Bricolage quand tu nous tiens !

Communiqué de la FIFA

Le Comité d’Urgence de la FIFA a décidé ce 15 novembre 2013, de ne pas reconnaître les élections tenues par la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) le 10 novembre 2013. Cette décision a été prise en raison du non-respect par la FRMF de son devoir de respect des directives de la FIFA (art. 13, al. 1a des Statuts de la FIFA).
La FIFA a demandé à la FRMF d’adopter des statuts en conformité avec ses Statuts Standards avant d’organiser de nouvelles élections au cours du premier semestre de 2014. En attendant, le comité exécutif sortant sera chargé de diriger la FRMF.
La décision du Comité d’Urgence n’aura aucune conséquence sur l’organisation de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA qui se disputera au Maroc du 11 au 21 décembre 2013.

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 18 Novembre 2013

Lu 670 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs