Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015

Angela Merkel sous pression après les agressions de Cologne




L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015
L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015, a annoncé mercredi l'Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF) dans un communiqué.
 "Pour l'année 2015, à l'échelle fédérale, environ 1,1 million demandes d'asile ont été enregistrées", indique l'office, à propos de cette année record au cours de laquelle environ cinq fois plus de demandes ont été enregistrées par rapport à 2014.
 De janvier à décembre 2015, les demandes émanant de personnes en provenance de Syrie s'élèvent à elles seules à 428.468. Les pays les plus représentés sont ensuite l'Afghanistan (154.046 demandes), l'Irak (121.662), l'Albanie (69.426) et le Kosovo (33.049).
 Pour le seul mois de décembre, l'Allemagne a recensé 127.320 demandes, un chiffre en baisse par rapport à novembre (206.101) ou octobre (181.166).
 Ces chiffres colationnés correspondent aux données du système EASY qui comptabilise les migrants arrivant dans le pays et prévoyant d'y demander l'asile.
 Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maiziere a souligné que pour faire face à "cet énorme afflux" de population, l'Etat fédéral allait fournir "dans le courant de l'année 4.000 collaborateurs et collaboratrices supplémentaires" au BAMF.  Par ailleurs, il entend venir financièrement en aide aux communes et aux Etats régionaux, souvent dépassés par l'arrivée massive des migrants, en fournissant une aide correspondant à 670 euros par demandeur et par mois, destinée à améliorer leur prise en charge.
 Enfin, le ministre s'est dit prêt à politiquement tout mettre en oeuvre "pour que le nombre de demandeurs d'asile arrivant en Allemagne soit nettement réduit" dans les mois qui viennent.
 L'énorme afflux de réfugiés en Allemagne et la politique d'accueil choisie par Angela Merkel ont suscité d'importantes tensions ces dernières semaines, la chancelière étant pour la première fois vivement critiquée, y compris au sein de sa propre coalition.  Par ailleurs, Angela Merkel affronte des critiques redoublées contre sa politique d'ouverture aux réfugiés, que ses détracteurs cherchent désormais à lier à l'agression d'une centaine de femmes lors du Nouvel An à Cologne, qui a scandalisé l'Allemagne.  L'affaire, à la Une mercredi de tous les grands médias, complique la tâche de la chancelière allemande en ce début d'année car elle fait spectaculairement ressurgir les craintes diffuses que suscite dans une partie de l'opinion l'afflux sans précédent de migrants venus de Syrie, d'Irak ou d'Afghanistan et les doutes sur la capacité à les intégrer dans le pays.
 Plus d'une centaine de plaintes ont été enregistrées après les agressions contre des femmes commises le soir de la Saint-Sylvestre, a indiqué mercredi la police locale à l'AFP.
 Sur la défensive, Angela Merkel devait  à ce propos affronter hier en Bavière les foudres de la branche locale de sa famille politique, la CSU, qui l'a invitée de longue date à sa réunion de rentrée pour lui redire à quel point elle juge le cap actuel du gouvernement sur le dossier des réfugiés, dangereux pour le pays.

Jeudi 7 Janvier 2016

Lu 133 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs