Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Agence du bassin hydraulique du Loukkos approuve son bilan et son plan d’action

Adoption du budget au titre de l’exercice 2014




L’Agence du bassin hydraulique du Loukkos approuve son bilan et son plan d’action
Le Conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos, réuni vendredi à Tétouan, a approuvé son bilan et son plan d’action pour la période à venir. Il a aussi adopté le budget de l’agence au titre de l’exercice 2014, de même qu’il a passé en revue et approuvé le budget de 2013.
Au cours de cette 2ème session du Conseil d’administration de l’agence au titre de l’année 2013, un exposé détaillé a été présenté sur la situation hydraulique de l’année 2012-2013 dans la zone de compétence de l’agence.
Cette rencontre a été une occasion pour présenter le projet de soutien à l’agence dans le cadre de la coopération maroco-belge, conclu le 17 avril dernier, visant l’amélioration de la gestion intégrée et durable des ressources en eau au niveau des bassins hydrauliques.
A cet égard, le directeur de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos, Ali Arafa, a indiqué que ce bassin dispose d’importantes ressources en eau, mais nécessite néanmoins des efforts supplémentaires pour accompagner le développement économique et social de la région du Nord et faire face à la hausse de la demande en eau et aux risques liés à la pollution des ressources, aux inondations et à l’occupation du domaine public hydraulique.
Il a également mis l’accent sur les principales réalisations de l’agence, notamment les travaux de maintenance de 10 stations hydrauliques, l’équipement de trois stations et cinq barrages en mécanismes développés pour le suivi permanent, la mise à niveau du réseau d’alarme du bassin du Loukkos et de Martil, l’élaboration du guide hydraulique du bassin et la réalisation de 1.064 analyses pour le contrôle de la qualité de l’eau.
Concernant la gestion financière du budget de l’agence, le nombre de contrats conclus l’année dernière à atteint 39, alors que la trésorerie de l’agence disposait, au 31 décembre dernier, de 7,15 millions de DH.
Le budget de l’agence pour 2014 se chiffrera, pour sa part, à 47,5 millions de DH, dont 24,6 millions pour les dépenses de gestion (52% du budget) et 22,8 millions de DH pour les dépenses d’investissement (48%), en baisse de 14% par rapport à l’exercice 2012.
Les membres du Conseil d’administration ont, par ailleurs, soulevé plusieurs questions relatives aux mécanismes juridiques nécessaires pour lutter contre l’exploitation et l’occupation du domaine public hydraulique et à la nécessité de créer des stations d‘épuration pour limiter la pollution des rivières et de l’environnement en général. 

Lundi 13 Janvier 2014

Lu 1566 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs