Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Agence S&P salue les réformes opérées dans le Royaume : “L'investment grade” permet de drainer plus de capitaux




Le Maroc est le seul pays à accéder à l'Investment Grade de Standard & Poor's (S&P) depuis le début de la crise économique et financière internationale, à un moment où l'agence de rating est devenue "très vigilante dans sa notation", a souligné jeudi le ministre de l'Economie et des Finances, Salah Eddine Mezouar. Dans un exposé devant le Conseil de gouvernement, le ministre a indiqué que l'agence a salué la gestion anticipative et audacieuse de la crise par le Maroc en vue de limiter son impact sur l'économie nationale, a affirmé Khalid Naciri, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, lors d'un point de presse à l'issue du conseil. M. Mezouar a cité à ce propos la mise en place d'un comité de vigilance, le soutien de la demande intérieure et l'accélération de la cadence des réformes. L'amélioration de la notation du Maroc à l'heure où le pays s'apprête à émettre des bons sur le marché financier international traduit une appréciation positive du progrès qu'il a pu réaliser dans divers domaines, lui permettant un meilleur accès au financement au sein du marché international des capitaux, a relevé M. Mezouar. L'Agence internationale de rating a amélioré la note du crédit souverain de la dette à long terme en devises de BB+ à BBB- et de la dette en monnaie locale à long terme de BBB à BBB+, avec des perspectives stables, et relevé la note à court terme en devises de B à A3 et la note à court terme en monnaie locale de A3 à A2. Pour le ministre, ce saut qualitatif témoigne de la pertinence des réformes engagées par le Maroc, de la forte stabilité macroéconomique et politique du Royaume ainsi que de l'engagement du gouvernement à poursuivre son programme de réformes.  L'amélioration de la notation du Maroc est aussi une nouvelle reconnaissance des efforts consentis par le Royaume sur tous les plans, a-t-il dit, estimant que ceci est de nature à élargir la base des investisseurs étrangers, outre l'impact positif sur l'évaluation des autres opérateurs économiques marocains, en premier lieu les banques et les établissements publics et privés.  Le ministre a fait observer que durant les cinq dernières années, cinq pays seulement ont pu accéder à l'Investment Grade à savoir la Russie, la Roumanie, le Brésil, le Pérou et l'Inde, relevant que Standard & Poor's a revu la note de 33 pays, dont 25 ont été rétrogradés et 2 ont été écartés de l'Investment Grade.

MAP
Lundi 5 Avril 2010

Lu 262 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs