Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Afrique du Sud bannit l'étiquette d'Israël sur les produits des Territoires occupés




L'Afrique du Sud bannit l'étiquette d'Israël sur les produits des Territoires occupés
L'Afrique du Sud a banni mercredi l'étiquette "made in Israël" sur les produits venant des Territoires occupés, rompant avec une relative neutralité observée depuis 1994 dans le conflit israélo-palestinien, selon des analystes.
Cette mesure, adoptée en conseil des ministres, et symbolique plus que commerciale, était en gestation depuis mai.
En réaction, Israel a jugé cette mesure "discriminatoire" et "totalement inacceptable". "Israël et l'Afrique du Sud ont des divergences politiques ce qui est légitime. Ce qui est totalement inacceptable, c'est l'utilisation de mesures qui, par essence, discriminent et isolent, créant un boycott général", a affirmé un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.
L'ambassadeur d'Afrique du Sud "sera convoqué demain (jeudi) au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem", a-t-on ajouté de même source.
Israël avait qualifié cette mesure de "raciste" et avait scandalisé une partie de la communauté juive d'Afrique du Sud, ainsi que les conservateurs évangéliques.
Le gouvernement sud-africain s'appuie sur une loi de protection du consommateur de 2008, imposant "un étiquetage des biens et produits venant des Territoires occupés pour éviter que les consommateurs croient qu'ils viennent d'Israël".
"C'est conforme à la ligne de l'Afrique du Sud qui reconnaît les frontières de 1948 délimitées par l'ONU et ne reconnaît pas les Territoires occupés au-delà de ces frontières comme faisant partie de l'Etat d'Israël", ajoute-t-il.
Les responsables de la communauté juive sud-africaine se sont dits "outragés" par cette mesure "discriminatoire et qui sème la discorde".
L'Afrique du Sud a rejoint fin 2010 le bloc des Brics, autour de la Russie et de la Chine, avec le Brésil et l'Inde.
L'Afrique du Sud n'appelle pas pour autant au boycott des produits d'Israël, pays avec lequel elle maintient de bonnes relations.
L'Afrique du Sud abrite une importante communauté juive, historiquement enracinée et dont certains membres ont joué un rôle éminent contre l'apartheid.
Aujourd'hui divisée sur la politique menée par Israël, elle compte 30.000 à 40.000 personnes, surtout au Cap et Johannesburg, depuis l'exode observé à la fin de l'apartheid.

AFP
Vendredi 24 Août 2012

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs