Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Afrique au coeur du programme du Festival d’Aït Warayn




Consacré depuis quelques années déjà comme un rendez-vous annuel, la douzième édition du Festival national d’Aït Warayn aura lieu du 17 au 19 août courant à Fendal  (province de Taza), sous le thème « L’identité amazighe et la culture africaine ». Désormais une tradition, cet événement demeure un grand défi, étant organisé dans un douar où le nombre d’habitants ne dépasse pas 1.000 personnes !
Organisé en partenariat avec le ministère de la Culture, ce festival qui entend braquer les projecteurs sur la culture amazighe locale, tient notamment à consolider le rôle de la culture et des arts populaires dans le rapprochement entre les peuples, notamment africains indique un communiqué de l’Association d’«Iârrimen N’Aït Warayn pour la culture et le développement», structure organisatrice de cette manifestation culturelle et artistique.Riche et varié, le programme  de cette édition comprend plusieurs activités : sport, formation des jeunes, protection de l’environnement, arts, débat culturel, ainsi que récitals poétiques notamment en langue amazighe. Le public local et national et les fidèles de ce rendez-vous annuel pourront aussi apprécier les chansons des artistes populaires, tels que Mustapha Oumgil, Aziz Berkani, en plus des danses des troupes folkloriques populaires d’Imouzer Kandar, Imouzer Mermoucha, Izli N’aït Warayn, Ahidous N‘aït  Sghrouchen… Selon le communiqué, une partie de la programmation a été dédiée aux jeunes talents de la région, en vue de leur offrir une occasion de rencontrer les artistes professionnels, mais aussi de pouvoir faire montre de leur potentiel artistique prometteur.Deux conférences sont, par ailleurs, prévues lors de cet événement, et seront axées sur les thèmes «La culture en tant que moyen de rapprochement des peuples» et «Migration, Intégration et brassage culturel», précise le communiqué en indiquant les  sujets seront débattus par des spécialistes en la matière. L’Afrique est ainsi présente, dans la deuxième conférence à la faveur d’une communication qui sera donnée par l’un des acteurs civils subsahariens au Maroc, mais aussi par la participation de la troupe musicale « Donat » du Congo démocratique et l’organisation d’un match opposant les jeunes de Fendal (Tahla) et une équipe de jeunes subsahariens basés au Maroc.  Une manière de renforcer aussi les liens multiples avec des ressortissants africains.

Mustapha Elouizi
Mercredi 9 Août 2017

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs