Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ASFAR remue le couteau dans la plaie de l’OCK




Rien ne va plus pour l’OCK  qui a encore déçu ses supporters en concédant une nouvelle  défaite devant les hommes d’Abdelmalek El Aziz
Pour le compte de la 28ème journée du Botola Pro Elite 1, au complexe OCP, l'Olympique Club de Khouribga a accueilli l’ASFAR dans un match qui s'annonçait difficile pour les deux équipes et notamment pour l'Olympique qui se débat pour échapper à la relégation.
Dès le coup d’envoi, les visiteurs passent à l'attaque en exerçant un pressing constant sur une défense khouribguie fébrile et prenable, qu’ils mettent en difficulté à maintes reprises. Ainsi, à la 8 ', le remuant Ennaghmi s’infiltre dans la défense adverse et marque pour les siens. Ce but a eu l’effet d’une douche écossaise pour les Phosphatiers. Les Militaires, occupant parfaitement l’aire du jeu, empêchent les protégés de Lamrini de développer leur jeu. Ce dernier exhorte ses joueurs à attaquer, mais le schéma tactique bien étudié des R’batis a bien fonctionné.
La vivacité des  visiteurs a impressionné  les locaux qui n’arrivent pas à suivre leur rythme. Parfois, la balle se joue en milieu du terrain et le rythme devient lent et monotone. Les occasions de but sont rares, presque inexistantes à part une, dont bénéficie l’OCK (23’), Bezghoudi, se trouvant  face à face avec Lahouassli, tergiverse et la rate de façon lamentable. En seconde période, le match change de physionomie et ce sont les Khouribguis  qui portent le danger dans le camp des Militaires  à maintes fois. Voulant égaliser à tout prix, les coéquipiers de Bezghoudi attaquent en continu, mais ils se heurtent à une défense bien soudée. Bien que repliés en défense, les Militaires procèdent par des contres rapides et dangereux qui déstabilisent la défense locale. Ainsi, suite à une bévue de la défense khouribguie, Chakir prend de vitesse Oggadi et décroche un boulet de canon qu’El Mouatamid dévie en corner (66’).
L’OCK  campe dans la zone des visiteurs, toutefois et faute de concentration, il rate toutes les opportunités créées. Face à ses assauts répétés, les R’batis tentent de casser le rythme du match.
L’Olympique a tout fait dans ce match sauf marquer des buts.  A la 86’, l’OCK bénéficie d’un corner bien botté par Tiberkanine, le défenseur El Yamiq saute plus haut que les défenseurs, mais son heading passe légèrement au-dessus de la transversale, au malheur des supporters  khouribguis.
Grâce à cette victoire, l’ASFAR   améliore  son classement, en revanche, l’OCK se débat toujours dans la zone de turbulences.

Chouaib Sahnoun
Mardi 24 Mai 2016

Lu 603 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs