Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ASFAR laisse filer le Raja vers un éventuel sacre

Le WAC au plus bas dans son désespoir




L’ASFAR laisse filer le Raja vers un éventuel sacre
Reportés en raison de la participation de l’ASFAR et du WAC en Coupe de la CAF, les deux derniers matches en retard, HUSA-ASFAR et WAF-WAC, ont été mis à jour. Dans cette histoire, c’est le Raja de Casablanca qui, sans jouer, a fait la bonne affaire puisque ni l’un ni l’autre des deux pensionnaires du podium n’ont pu grappiller le pactole du succès.
Pire, le WAC en cédant sans panache du moindre minimum devant plus petit que soi à Fès face à l’autre Widad de l’exercice, en a même perdu sa troisième place au profit du MAS. Les Canaris à l’instar du Raja et sans jouer, exploitent les misères des autres, rouges celles-là en l’occurrence.
Dans la soirée fassie du Wydad, c’est Lhassan Youssoufou qui au bout de la demi-heure de jeu aura allumé le feu. Durant l’heure restante, jamais le WAC ne s’en est remis.
Rien ne va plus donc pour le onze  à Zaki qui en plus d’un public qui n’en finit pas de pester, enchaîne déboires sur déboires. Cela fait gros désordre dans la maison wydadie. Vivement le cours normal des choses ! Le Widad de Fès en empochant les trois points, sort momentanément du bourbier de la zone rouge  dans lequel il s’était fourré de part ses résultats négatifs. Ils sont quatre à s’entretuer pour deux places, le CODM, le KAC, le RBM et le WAF. Quelques égarés comme le DHJ ou l’OCK qui joue le MAT à Tétouan aujourd’hui en nocturne restent à portée de la meute.  
Mais le grand perdant  de cette mise à jour est sans aucun doute l’ASFAR qui, difficilement, a réussi à ne pas succomber (1-1) devant les Soussis du HUSA à Agadir. Le club militaire aura tout de même entretenu quelques espoirs de rejoindre les Verts quand il mena une demi-heure durant par Mehdi Neghmi. Mais c’était sans compter sur la ténacité des hommes à Madih qui mordicus ont pu revenir dans la rencontre par   Azeddine Hissa en fin de mi-temps. On en restera là, le HUSA reste dans le ventre mou et l’ASFAR est clouée en bon dauphin à deux longueurs du Raja. Ce nul a tout du décisif dans ce bon vieux championnat qui semble se teinter de vert au vu d’une fin de saison plus favorable au Raja pour ce qui est du calendrier. L’ASFAR a de gros morceaux à jouer notamment le MAS et le WAC, deux clubs qui se disputent une place au podium et le CODM condamné à vaincre pour survivre et l’OCK qui n’est pas encore sorti de l’auberge.  Les Verts, quant à eux, affrontent des équipes de milieu du tableau, le CRA, la RSB, le FUS et n’auront pour seule difficulté que le DHJ. Mais qu’en sait-on ? En football, tout est possible.

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 10 Mai 2013

Lu 555 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs