Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ASFAR laborieusement et le MAS du minimum se contentent de l’essentiel


Pro-Elite 1 20e journée



L’ASFAR laborieusement et le MAS du minimum se contentent de l’essentiel
L'ASFAR en battant difficilement le RBM (2-1), samedi au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat aura réussi in extremis l’essentiel. Cette victoire acquise mordicus et à la toute dernière seconde d’une rencontre indécise jusqu’à son dénouement par Hicham El Fatihi, a été d’un niveau tout à fait correct et bien envoûtante à plus d’un titre. L’ensemble mellali qui regrettera certainement de ne pas trop y avoir cru, aura  payé cash le fait d’avoir trop respecté son adversaire. C’est Mustapha Allaoui qui avait ouvert le score pour les Militaires en fin de mi-temps avant que Zouhair Naim n’égalise pour un vain espoir, vingt-cinq minutes durant. La fin est un coaching gagnant, coup de rein de Alloudi et un centre au point de penalty et Fatihi à la parade, à en pleurer. Cette victoire donne aux Militaires la seconde place du tableau à un seul point du RCA tandis que le RBM que l’on ne voyait guère défait au vu de sa prestation plus qu’honnête,  reste scotché  à la dernière place.
L’autre club de la capitale le FUS qui décidément ne sait plus sur quel crampon dribbler, s’est fait battre à la régulière à Kasbat Tadla par l’OCK (2-1) et se fait distancer à une victoire par le MAT qui, lui, d’un succès sans équivoque (2-0) a renvoyé les Gharbaouis du KAC à leurs chères études. L’OCK rejoint l’OCS à la dixième place. A Tétouan donc, le MAT a su garder sa cinquième position avec brio sur deux buts  réussis en l’espace de cinq minutes grâce à deux headings, ceux de Houssam Eddine Essenhaji (65è) et Mehdi El Bassel (71è). Le KAC qui s‘était donné un peu d’air, revient à portée de la zone rouge.
A Fès au complexe sportif, le Moghreb local s'est imposé justement sans complexe et du minimum requis devant  le Difaâ El Jadida. Un peu comme à Rabat, c’est une échappée de Noçair à la faveur d’une transversale de Halhoul, qui permit au Brésilien Luiz Jeferson de transformer sans équivoque le caviar de centre d’une tête piquée pour faire la différence. Le MAS confirme sa solidité au contraire du DHJ pourtant pas déméritant et qui a fait mieux que se défendre mais qui, in fine, s’est fait battre sur une belle inspiration fassie. Les Doukkalis ont des soucis à se faire malgré leur bel ensemble.

Résultats de la première partie
OCK- FUS 2 –1
AS FAR - RBM 2 - 1.
MAS-DHJ 1 - 0.
MAT- KAC 2 - 0.

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 11 Mars 2013

Lu 272 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs