Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’AS Monaco coiffée au poteau par Lille




L’AS Monaco coiffée au poteau par Lille
C'est donc arrivé à la 12e journée: Lille a infligé à Monaco sa première défaite de la saison en Championnat de France dimanche (2-0) et lui a ainsi ravi sa deuxième place, si bien que le PSG compte désormais deux points d'avance sur le 2e.
Un doublé de Roux (27e, 71e) a permis au Losc de jouer les trouble-fête dans le mano a mano que se livraient jusqu'alors les clubs de la capitale et du Rocher. Le trio s'échappe, puisque le 4e (Nantes) est à cinq points du podium.
Dans le choc au sommet entre 2e et 3e de L1, c'est le sérieux défensif des Nordistes qui a fait la différence, avec leur gardien Enyeama encore impérial. Et donc un 10e match sur 12 sans encaisser de but !
Les deux formations avaient été éliminées en milieu de semaine de la Coupe de la Ligue, mais seule l'ASM aura donc perdu deux fois. Elle fut bien moins fringante qu'à l'accoutumée, à l'image d'un Moutinho éteint et d'un Falcao sevré de ballons.
Le Colombien reste bloqué à 8 buts, soit un de moins que le meilleur buteur Cavani, auteur d'un doublé vendredi contre Lorient (4-0). Car le PSG, même privé d'Ibrahimovic, qui soignait son genou gauche, a soigné sa différence de buts (+17) et repris le fil de sa saison après avoir souffert à Saint-Etienne (2-2).
C'était d'ailleurs une soirée parfaite pour Laurent Blanc, qui a pu donner du temps de jeu à des remplaçants et ménager des titulaires, dans l'optique du rendez-vous de Ligue des champions aujourd’hui  contre Anderlecht.
Soirée cauchemardesque en revanche samedi pour Fabrizio Ravanelli, troisième entraîneur du championnat limogé cette saison, après la défaite d'Ajaccio face à Valenciennes (1-3). L'Italien a été remplacé en intérim par le directeur du centre de formation de l'ACA, Christian Bracconi.
Le cauchemar, Marseille et Lyon semblent en sortir. L'OM restait sur cinq défaites d'affilée (3 en Championnat de France, 2 en C1) qui avaient plombé l'ambiance et suscité des doutes autour d'Elie Baup, malgré le soutien de sa direction.
Sans être totalement souverain, l'OM s'est toutefois rassuré en prenant un bon point à Rennes (1-1), Jordan Ayew (préféré à Gignac) répondant à Nelson Oliveira. Mandanda a cependant dû sauver Marseille en détournant un penalty du même Oliveira en fin de partie.
Même si le voyage à Naples mercredi en Ligue des champions est périlleux, Baup peut respirer, avec une équipe qui a retrouvé certaines vertus, notamment dans la réaction collective.
Lyon aussi a trouvé la bonne réponse. Cela faisait cinq matches que l'OL ne gagnait plus en championnat. Contre Guingamp (2-0), Lacazette (12e) et Gomis (13e) ont mis leur équipe à l'abri coup sur coup.
Deux buteurs, mais aussi deux blessés: le capitaine Gonalons a reçu une semelle sur la cheville, tandis que le gardien Lopes s'est cassé deux vertèbres lombaires, et devra observer entre deux et trois mois d'arrêt. Son indisponibilité pourrait précipiter le retour du titulaire Vercoutre après six mois d'absence. Retour dès jeudi chez les Croates de Rijeka en C3, ou bien dimanche à Saint-Etienne pour le derby ?
Outre le Lorientais Audard, le Niçois Ospina est l'autre gardien qui s'est blessé ce week-end, victime d'une entorse du genou droit contre Bordeaux (1-2), et remplacé par le cinquième gardien de l'OGCN, Mandrea, devenu à 16 ans, 10 mois et 8 jours le plus jeune gardien ayant évolué en première division, selon son club.
Il n'a pu empêcher le premier revers de Nice dans son nouveau stade de l'Allianz Riviera et la victoire des Girondins, qui retrouvent la première partie de tableau.
Nantes est toujours 4e, beau classement pour un promu, même s'il peut regretter l'égalisation de Montpellier à la 90e minute dimanche (1-1). Beau classement également pour Reims (6e), qui a conclu contre Bastia (4-2) une folle semaine (victoires contre l'OM en L1 et Monaco en Coupe de la Ligue).
Sur les talons des Rémois se trouve Saint-Etienne (7e), qui après avoir frôlé l'exploit face au PSG (2-2), a concédé un nouveau nul mais à Sochaux (0-0), tombé à la dernière place.
A part ça, dans le ventre mou, Evian a battu Toulouse (2-1).

AFP
Mardi 5 Novembre 2013

Lu 542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs