Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’AS FAR remercie un Aziz pour en recruter un autre

El Amri aux commandes techniques de la formation militaire




Décidément, le divorce annoncé entre le club de l’AS FAR et Abdelmalek El Aziz est d’ores et déjà consommé. La formation militaire a limogé, lundi, le coach du club suite à la lourde défaite de l’AS FAR dimanche devant le Wydad sur le score de 5 à 0. Et pour suppléer à El Aziz, le comité dirigeant a fait appel aux services d’un ancien du club, Aziz El Amri, qui connaît parfaitement la maison.
Il y a lieu de souligner que le départ d’El Aziz était prévisible depuis l’entame de la saison et il a fallu cette dernière déconfiture en championnat pour précipiter les choses. D’ailleurs, dans sa déclaration d’après match, El Aziz avait laissé prévoir que l’heure de la séparation a sonné, en affirmant  que de par son statut de militaire, c’est à ses supérieurs de décider de son sort.
Abdelmalek El Aziz a été appelé à la rescousse la saison écoulée par le comité dirigeant de l’AS FAR en vue de succéder à José Romao. Le club sous la houlette du technicien portugais avait cumulé de nombreuses contre-performances et à un certain moment, il n’arrivait plus à se dégager de la zone de turbulences. Avec l’arrivée d’El Aziz, le déclic tant escompté s’était produit et la machine avait commencé à tourner à plein régime pour que l’équipe remonte au classement, terminant la saison 2015-2016 en haut du tableau, en quatrième position avec un total de 47 points.
Des performances qui lui ont valu d’être conforté dans son poste, en abordant le nouvel exercice en tant qu’entraîneur affirmé du club. Sauf que les résultats probants ont fait parfois défaut et ce sont surtout l’élimination en Coupe du Trône par le MAS et la cinglante défaite devant le Wydad qui ont accéléré, en clair, le processus de limogeage. Sachant que dans les coulisses, des informations officieuses faisaient état d’un climat tendu au sein du vestiaire de l’AS FAR.
La barre technique est maintenant confiée à Aziz El Amri, un cadre qui avait déjà entraîné l’AS FAR de 2009 à 2011, avant de débarquer à Tétouan pour connaître ses jours de gloire avec le MAT, en décrochant deux fois le titre de champion du Maroc en 2012 et en 2014.
L’AS FAR, qui compte un match en moins en championnat contre le FUS, partage après six manches la sixième place avec Chabab Atlas Khénifra avec un total de 7 points, avec deux victoires, autant de défaites et une issue de parité.
Il convient de rappeler en dernier lieu que l’AS FAR est le sixième club de l’Elite 1 à changer d’entraîneur en ce début de saison après le WAC, le CAK, le KACM, la JSKT et le KAC.

 

FUS-RSB pour un match de mise à jour

Le complexe Moulay El Hassan de Rabat abritera, ce soir à partir de 18h30, le match FUS-RSB comptant pour la mise à jour (1ère journée) du calendrier du championnat Botola Maroc Telecom D1.
Pour rappel, le FUS, qui compte encore 4 matches en retard, a perdu samedi sa première rencontre du championnat devant la JSKT par 1 à 0. Quant à la RSB, qui a encore deux matches en moins, elle a gagné deux rencontres et cédé le pas dans deux autres.

 

Mohamed Bouarab
Mercredi 26 Octobre 2016

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs