Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'ANRT lance un appel d'offres pour une agence conseil d'accompagnement au réseau 4G Bien du chemin encore avant de surfer à pleine puissance




L'ANRT lance un appel d'offres pour une agence conseil d'accompagnement au réseau 4G Bien du chemin encore avant de surfer  à pleine puissance
 
L'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a ouvert  un appel d'offres pour le choix d'un conseil qui devrait définir l'option finale du processus d'attribution des licences 4G. Le régulateur a en outre fixé au 23 août de l'année en cours la date limite pour le dépôt des offres. C'est une première étape avant la mise en fonction « annoncée » vers la fin 2013. Initiée par Reda Chami du temps où il était aux affaires entre 2007 et 2012 et détenait alors, le portefeuille de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, la mise en place du 4G risque cependant de ne voir sa commercialisation  effective, dans quelques principales villes du Royaume, que durant l'année 2014. 
En effet au vu des infrastructures actuelles, en plus d'une mise à niveau de celles existantes, l'installation de nombreuses autres est nécessaire. Aussi, avant de pouvoir faire bénéficier la totalité du pays, bien des années peuvent s'écouler avant que de couvrir tout le territoire. Cela étant, ce n'est que l'automne prochain et une fois les travaux d'études terminés  que l'ANRT lancera l'appel d'offres pour l'octroi des licences 4G qu'elle n'accordera qu'au début de l'année 2013. 
L’arrivée de cette nouvelle technologie pourrait faire apparaître un quatrième opérateur, voire plus qui viendraient bousculer au portillon ceux existants déjà, Maroc Telecom, Méditel et Wana. En Afrique, jusqu’à présent, seule l’Afrique du Sud a installé des réseaux 4G, le Kenya lui emboîte le pas mais il n’en est encore qu’au stade de l’expérimentation. Le Maroc serait, si tout se passe dans les délais, alors le troisième pays du Continent à s’être équipé de cette nouvelle technologie.
La question qui taraude l’esprit de l’internaute non averti est bien celle-ci : Que se cache-t-il derrière cette nouvelle appellation ? Que va changer la 4G ? Dite technologie de quatrième génération, elle succèdera à la 3G qui, elle-même, remplaçait la seconde, etc. Bien avant d’être une technologie, c’est avant tout un terme marketing car plusieurs autres, bien avant elle, le seraient d’une certaine façon. Toutefois la 4G est généralement associée à deux hautes technologies, le LTE et le WiMax. La première (Long Term Evolution) est la plus récente et c’est la suite naturelle des réseaux 3G. La seconde est plus relative au Wi-Fi. Il en est une autre, le HSPA+4G à double canaux, que l’on attribue volontiers à un réseau 3G avancé.
 Toutes cependant, permettent aux appareils les utilisant (smartphones, ordinateurs, tablettes, etc.) d’avoir des vitesses maximales théoriques de 150 Mbits/s et offrent des vitesses de chargement des plus accélérées et sans décalage. En outre, on pourra à travers notre navigation, télécharger et téléverser en atteignant de  très grandes vitesses,  jouer avec plus de réactivité, regarder, afficher et diffuser des vidéos et photos de meilleures qualités, participer à des vidéoconférences, avoir la compatibilité  des réseaux privés virtuels (RPV)  et bien d’autres choses encore.
Ils ont tout de même quelques petits inconvénients. D’abord le prix, les opérateurs qui s’octroieront la licence, devraient charger quelques gros sous de plus à l’utilisateur, ne serait-ce qu’au début du lancement de la commercialisation. En plus du débit à partager et ses désavantages, techniquement, l’utilisation du réseau fait consommer énormément d’énergie, bien plus que les réseaux précédents. Mais là, ce sont les performances des smartphones, tablettes et autres ordis concernés qui devraient être améliorés. Gageons  plutôt sur cette probabilité.
 


Mohamed Jaouad Kanabi
Jeudi 19 Juillet 2012

Lu 767 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs