Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ANAPEC compte insérer 445.000 personnes dans la vie active




L'ANAPEC entend faciliter l'accès au premier emploi pour les jeunes diplômés et développer l'employabilité des diplômés-chômeurs de longue durée, a affirmé le DG de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), Anass Doukkali.
S'exprimant lors d'un colloque organisé, récemment à Fès, par l'Observatoire de convergence et la bonne gouvernance sous le signe "La convergence des politiques publiques dans le domaine de l'emploi", M. Doukkali a souligné que l’agence œuvre, à travers son plan de développement quinquennal 2016-2020, à contribuer à l'insertion de 445.000 personnes dans la vie active, l'amélioration de l'employabilité de 554.000 jeunes chercheurs d'emplois et l'accompagnement de 20.000 porteurs de projets d'auto-emploi.
Dans ce sens, la nouvelle Stratégie de l'emploi, a-t-il poursuivi, représente une politique d'emploi globale et multidimensionnelle visant à agir sur l'offre, la demande et le fonctionnement du marché du travail.
Selon M. Doukkali, le Maroc ne ménage aucun effort pour adopter un ensemble de réformes visant en premier lieu l'amélioration du cadre macroéconomique et l'environnement de l'investissement pour accroître la quantité et la qualité d'emplois disponibles.
 Le président de l'Observatoire de convergence et la bonne gouvernance, Abderrahim Chmiâ, a, quant à lui, mis en exergue l'importance de ce colloque qui a été une occasion propice pour mettre l'accent sur les contraintes et écueils affectant le secteur de l'emploi, ainsi que sur les moyens visant sa promotion dans le cadre d'une coopération impliquant les secteurs privé et public, les organisations professionnelles et les centrales syndicales, ainsi que les composantes de la société civile.
 Il a, par ailleurs, souligné que l'Observatoire de convergence et la bonne gouvernance est un instrument qui entend enraciner les valeurs de la bonne gouvernance au sein des associations et des institutions publiques. Son objectif est aussi de favoriser la participation à la gestion de la chose publique locale et de vulgariser la culture des droits de l'Homme et de la citoyenneté.
 Cette rencontre initiée avec le concours de l'ANAPEC, a été rehaussée par la signature de 7 conventions de partenariat entre l'ANAPEC et des partenaires publics et privés ainsi que des associations de la région Fès-Meknès. En vertu de ces conventions, l'ANAPEC se charge d'accompagner ses partenaires dans la satisfaction de leurs besoins en ressources humaines en termes de recherche des profils et de formation.
 

Mardi 15 Décembre 2015

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs