Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'AMICA cible le développement du sourcing automobile du Maroc vers l'Europe




L'AMICA cible le développement du sourcing automobile  du Maroc vers l'Europe
L'Association marocaine pour l'industrie et le commerce de l'automobile (AMICA) cible le développement du sourcing automobile du Maroc vers l'Europe, a affirmé le vice-président de l'Association, Tajeddine Bennis. 
"Aujourd'hui beaucoup de pièces automobiles destinées à l'ouest ou au sud de l'Europe sont fabriquées en Turquie ou en Europe de l'est. Pourquoi ne pourraient-elles pas être sourcées au Maroc, plus proche et au moins aussi compétitif?", s'est-il interrogé dans un entretien publié, hier jeudi, sur le site de l'hebdomadaire français "L'Usine Nouvelle", notant qu'"il y a un défi et une immense opportunité à développer le sourcing automobile du Maroc vers l'Europe". 
Le nouveau site Renault à Tanger a permis le développement d'un tissu d'équipementiers et sous-traitants et en alimentant ce site, les industriels ont montré que le Maroc pouvait être à la hauteur en termes de qualité et de coûts, a-t-il expliqué, faisant remarquer qu'"aujourd'hui, il serait logique que d'autres constructeurs profitent de cette capacité de production qui ne fait que s'accroître". 
M. Bennis a également relevé que dans un rayon logistique de moins de 20 h, autour de Tanger ou Kénitra, des millions de véhicules sont assemblés, ce qui constitue une chance à saisir pour l'industrie marocaine et les constructeurs, soulignant que "dans l'ensemble, le plan de marche de notre industrie est excellent". 
"L'histoire ne fait que commencer", s'est-il réjoui, ajoutant que l'usine de Tanger continue de monter en cadence et se prépare même à accueillir de nouveaux véhicules. 
Il a d'autre part évoqué la rencontre "Automotive Meetings Tangier" qui sera organisée fin octobre, précisant que son but est d'établir des contacts personnalisés entre des équipementiers au Maroc et des acheteurs internationaux. 
Cette quatrième édition verra la participation d'une centaine d'équipementiers, ainsi que de dirigeants et d'acheteurs de six constructeurs automobiles, a-t-il précisé.
M. Bennis a en outre affirmé que le secteur automobile compte aujourd'hui 150 entreprises pour un chiffre d'affaires de plus de 4 milliards d'euros et 80.000 salariés, ajoutant que les exportations sont en plein boom, et pas seulement de véhicules, car Renault expédie des pièces détachées "Made in Morocco" à travers le monde. 

Vendredi 10 Octobre 2014

Lu 406 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs