Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ALECA imprimera un élan plus fort aux réformes au Maroc

L’UE rappelle que l’accord vise à faciliter une intégration progressive du Royaume au marché intérieur européen




L’ALECA imprimera un élan plus fort aux réformes au Maroc
L’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), en négociation entre le Maroc et l’Union européenne (UE), donnera un élan plus fort au processus de réformes engagé par le Royaume, a souligné l’UE, lundi à Bruxelles.
Le processus de préparation à la conclusion d’un accord de libre-échange complet et approfondi avec le Maroc a été très fructueux et l’UE espère que les négociations, lancées le 1er mars 2013 et qui sont aujourd’hui au 2ème  round, seront efficaces, ont affirmé les 28 Etats membres de l’UE dans la déclaration finale sanctionnant le 11ème  conseil d’association UE-Maroc. L’UE a rappelé dans ce cadre que l’ALECA vise à faciliter une intégration progressive du Maroc au marché intérieur européen, à travers l’harmonisation d’une manière graduelle de la législation marocaine avec l’acquis communautaire dans des domaines prioritaires, tels le commerce des services, les marchés publics, la concurrence et la protection des investissements.
Les membres de l’UE se sont félicités à ce propos de «l’effort considérable» du Maroc dans le rapprochement réglementaire avec l’UE et exprimé leur souhait que le Maroc puisse élaborer, avec l’appui de l’UE, un Plan national de convergence réglementaire qui orientera ce processus de rapprochement législatif de manière stratégique. Mettant l’accent sur les améliorations intervenues dans le climat des affaires, chose qui conforte la création d’emplois par le secteur privé, ils se sont félicités de l’accroissement continu des échanges commerciaux entre le Maroc et l’UE. L’UE reste, de loin, le principal partenaire commercial du Maroc et continue d’occuper une place de choix dans ses relations extérieures. Depuis la mise en œuvre de l’accord d’association en mars 2000, les échanges commerciaux entre les deux parties ont connu une évolution positive passant de 13,5 milliards à 25,4 milliards d’euros en 2012, soit un taux de croissance annuel moyen de 7%. La part de l’UE dans le commerce extérieur du Maroc au titre de 2012 est de l’ordre de 50,2% (47,3% au niveau des importations et 56,1% au niveau des exportations). Les investissements de l’UE au Maroc ont également enregistré une hausse de 21% au titre de l’année 2012, en totalisant 1,6 milliard d’euros contre 1,3 milliard un an auparavant.Selon une étude menée par un cabinet de conseil privé pour le compte de la Commission européenne, l’ALECA devrait à long terme accroître le PIB du Maroc de près de 1,6%, les exportations de 15% et le pouvoir d’achat des Marocains de 1,6 à 1,9%.   

MAP
Jeudi 19 Décembre 2013

Lu 331 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs