Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kounouz Biladi revient à la charge : Un doux rêve pour le touriste national




L’opération Kounouz Biladi 2011 a officiellement commencé hier. Cette formule est  destinée initialement à encourager le tourisme national. Tout le monde devrait normalement y trouver son compte surtout en cette  période de grand marasme. C’est l’image qu’on voudrait nous présenter. Celle d’un produit séduisant à même d’offrir l’opportunité à tout un chacun  de découvrir les « trésors » enfouis de notre pays. Mais au-delà du tapage médiatique, la réalité des chiffres est toute autre et ne manque pas de nous désenchanter.
Ainsi et à titre d’information, un premier coup d’œil sur les offres concernées nous indique que   les hôtels 5 étoiles offrent des promotions allant jusqu’à 60% par rapport aux prix en vigueur, les 4 étoiles  se vendent à 560 DHS, les 3 étoiles à 360 DHS et les prix des 2 étoiles ne sont pas affichés.
 Pour les quotas, les données parlent d’elles-mêmes. A titre d’exemple, l’hôtel Anezi  Agadir qui compte 349 chambres ne réserve que 5 chambres à l’offre, soit 0.01%. Quant à l’hôtel Ahlen de Tanger, seules 5 chambres sur 104 sont concernées par l’offre, soit un pourcentage minime de 0.05 %. C’est un leurre en fait.
Si on cerne la question autrement, on est en droit de se demander si Kounouz Biladi répond vraiment aux attentes des ménages. Loin s’en faut. Certes c’est la classe moyenne qui est ciblée mais se soucie-t-on vraiment de ses besoins ? Un vacancier quand il part en voyage avec ses enfants opterait bien sûr pour un produit qui tiendrait compte de ses moyens financiers, fort limités du reste, et  d’un cadre  où il se sentirait plus à l’aise. Une chambre d’hôtel ne serait pas l’idéal d’autant plus que le mois de Ramadan tombe cette année en pleine période estivale.  C’est plutôt  la formule « appartement-hôtel » qui le tenterait le plus. D’aucuns, et ils sont nombreux affluent « chez l’habitant ». Les conditions de résidence ne sont pas toujours les meilleures.  Les promoteurs immobiliers gagneraient nettement à investir dans ce secteur en réalisant des « cités touristiques » à prix raisonnable .
En creusant un peu plus, on se rend à l’évidence que les prix proposés par Kounouz Biladi ne sont pas aussi intéressants qu’on voudrait le laisser croire. Dans ce cadre et pour des établissements 5 étoiles,  l’hôtel Palm Plaza  à Marrakech propose une chambre single à 1000 DHS HT alors que la même chambre est proposée au prix promotionnel de 700 DHS Ht avec petit déjeuner compris à l’hôtel Jardins de l’Agdal. Une offre qui pourrait s’étendre jusqu’au mois d’août. Des chiffres qui se passent de tout commentaire.
Les responsables de l’opération Kounouz Biladi sont invités à faire preuve de plus d’imagination afin de mieux promouvoir le tourisme national. 

Nezha MOUNIR
Mercredi 6 Juillet 2011

Lu 828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs