Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khénifra et Laâyoune en finale du play-off : Un remake de la saison passée et de la revanche dans l’air




Khénifra et Laâyoune en finale du play-off : Un remake de la saison passée et de la revanche dans l’air
C’est samedi prochain qu’aura lieu la finale du championnat de football féminin entre l’équipe de Laâyoune et le Chabab Atlas Khénifra au terrain de Ba Mohamed à Sebata. Du déjà vu puisque les deux formations se sont affrontées en finale du concours et en Coupe du Trône la saison dernière. Laâyoune avait remporté le  championnat alors que le CAK s’est offert la Coupe du Trône.
De la revanche dans l’air aussi car les Khénifries ont beaucoup contesté leur défaite la saison dernière en finale accusant l’arbitre et certains membres de la commission d’avoir conspiré contre eux en faveur de Laâyoune. Et il en fut de même pour la finale de la Coupe du Trône remportée par les Zayanies. Une victoire également  contestée par les Saharouies. A signaler que les éliminatoires de la Coupe sont en cours et on risque fort bien de jouer la finale la saison prochaine. Une autre bévue qui vient s’ajouter au bêtisier de la commission centrale qui gère le foot féminin.
A rappeler que le CA.Khénifra s’est classé premier dans le groupe Nord alors que l’équipe de la municipalité de Laâyoune a occupé le premier rang dans la poule du Sud. Au lever de rideau de cette confrontations les équipes classées deuxièmes dans chaque groupe joueront la petite finale pour le classement. Il s’agit du Raja de Casablanca, second derrière Laâyoune et de Sidi Moumen, dauphin du CAK.
Côté récompense, la Fédé a prévu dix millions de centimes pour le champion. Une somme ridicule lorsqu’on sait que les frais concernant le championnat sont supérieurs à cette somme dérisoire. Le second aura droit à six millions de centimes alors que le vainqueur de la petite finale touchera quatre malheureux millions. Quant au dernier, il n’en aura que deux.
Samedi, loin des yeux, loin des caméras et avec une petite couverture médiatique se jouera la finale du championnat national de football féminin   dans l’indifférence totale et sans aucun sponsoring ni parrainage. Vous avez dit parité, mon œil ! Le concours féminin est le cadet des soucis de notre valeureuse fédé qui excelle dans le silence, l’improvisation et surtout l’incompétence.
L’équipe A2F n’est pas capable de restructurer et relancer le championnat dit professionnel, alors comment dame fédé pourra-t-elle émanciper la balle ronde féminine ?
Par ailleurs, le foot féminin reste sous-médiatisé et la télévision ne suit presque pas le concours. Quelques dépêches de la MAP lorsque le Onze national fait une de ses lugubres sorties et le tour est joué. On espère que cette fois-ci, la SNRT respecte le principe de la parité et retransmette en direct l’événement. Quant à ceux qui se targuent d’être des gestionnaires, ils doivent se dire que c’est le temps de partir car ils ont fait leur preuve dans l’incompétence et l’improvisation qui ne font que couler d’année en année la balle ronde féminine.

GHALI MANSOUR
Mercredi 4 Juillet 2012

Lu 520 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs