Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khaled fait un tabac à Laâyoune




Khaled fait un tabac à Laâyoune
Ils étaient plus de 30.000 spectateurs à venir de toutes les régions du Maroc pour assister au concert de Khaled à Laâyoune, à la Place Mechouar, dans le cadre de la 2ème édition du Salon international du dromadaire.
« C’est un honneur pour moi, a précisé la star algérienne, de chanter dans cette ville. Ce concert m’a permis de découvrir la beauté de cette ville chaleureuse et accueillante. »
En effet, l’accueil était triomphal et le public en a eu pour son déplacement. Khaled en parfait complice, a repris les succès anciens et nouveaux que le public a  chantés au diapason. Une heure et demie durant, Khaled, drapé dans une « darâa », l’habit traditionnel sahraoui, a chanté et enchanté, encouragé par l’emportement spontané du public qui en demandait encore et encore.
De « Aicha » à « Wahran » en passant par « Yamina » et « Abdelkader Boualem », Khaled a entraîné avec lui dans un élan d’amour réciproque les milliers de spectateurs qui ont bravé l’éloignement, parfois le soleil, voire la pluie pour assister à un concert inédit dans le chef-lieu du Sahara marocain. Accompagné d’un orchestre composé de musiciens algériens, français et marocains, Khaled semblait saisir toute l’étendue de l’affection du public sahraoui connu pour son amour de l’art et pour son accueil chaleureux et son hospitalité. D’ailleurs Khaled n’a pas manqué de le relever en déclarant d’emblée que « la ville de Laâyoune lui tient à cœur autant que les autres villes marocaines.»  
D’ailleurs Khaled est l’un des rares artistes de renom à prendre part à plusieurs festivals au Maroc. Il était présent à Mawazine, à Timitar, à Essaouira et aujourd’hui à Laâyoune. Et plusieurs fois la star algérienne a rappelé son attachement au Maroc et au public marocain ; ce Maroc qui l’a inspiré puis adopté. Khaled n’a, en effet, jamais caché son amour pour les anciens chanteurs marocains que la radio algérienne programmait tout le temps, tels Brahim Alami, Maâti Benkacem ou encore Nass El Ghiwane.
Et pour marquer cet amour du Maroc et des Marocains, Khaled a une fois de plus arboré le drapeau marocain et lancé des bisous et des sourires au public qui a déjà pris rendez-vous pour la prochaine édition.

L
Samedi 14 Novembre 2009

Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs