Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khairat met en garde contre le gel du dialogue social




Khairat met en garde contre le gel du dialogue social
Abdelhadi Khayrat, membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, s’est illustré par son allocution, mardi dernier lors de la séance mensuelle consacrée aux questions de politique générale adressées au chef du gouvernement dont l’une a trait au dialogue social.
Dans ce sens, il a considéré que le sujet est d’une importance capitale particulièrement en cette conjoncture cruciale qui exige un fort sentiment patriotique.
«Les problèmes se sont amplifiés, la confiance fait défaut, car les belles paroles et les promesses sont parties en fumée», a-t-il tancé.
Selon Abdelhadi Khayrat, le dialogue social entre le gouvernement et les partenaires sociaux se déroulait auparavant en deux sessions : celle de septembre à laquelle les centrales syndicales prenaient part de manière indirecte en vue de préparer la loi de Finances et la session d’avril qui se tenait avant la fête du travail et était généralement consacrée à dresser le bilan des accords auxquels sont parvenus les partenaires sociaux. Depuis l’investiture du gouvernement Benkirane, ce dialogue est gelé. Pis encore, ce dernier a abandonné la méthodologie de travail instaurée depuis des années, car il a choisi les moments qui lui convenaient pour convoquer les centrales syndicales et débattre d’un ordre du jour fixé par lui seul. 
Le membre du Groupe socialiste a appelé le gouvernement à appliquer l’Accord du 26 avril 2011 et notamment ses dispositions qui ne coûteront pourtant rien au budget de l’Etat, comme la ratification de la Convention internationale n°87 relative à la liberté syndicale et la suppression de l’article 288 du Code pénal qui date de l’époque coloniale.
Abdelhadi Khayrat a également évoqué d’autres problématiques comme la révision du statut de la Fonction publique, l’unification progressive du SMIG (Salaire minimum interprofessionnel garanti) et du SMAG (Salaire minimum agricole garanti), ainsi que les logements destinés aux salariés.

Libé
Vendredi 3 Janvier 2014

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs