Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Khairat fustige le caractère rétrograde du gouvernement Benkirane

Au lieu de combattre la corruption, l’Exécutif se contente d’en faire un buzz médiatique




Khairat fustige le  caractère rétrograde du gouvernement Benkirane
Abdelhadi Khairat, membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, a fustigé, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue récemment à Settat, le gouvernement Benkirane qu’il a qualifié de rétrograde.
Il a ainsi critiqué les coupes budgétaires de 15 milliards de DH et précisé qu’elles auront, de toute évidence, des répercussions sur l’emploi et  l’investissement. De plus, a-t-il précisé, cette mesure viole la Constitution, car le gouvernement devait recourir au Parlement pour amender le budget de l’Etat.
Selon le député usfpéiste, au lieu de combattre la corruption, le gouvernement se contente d’en faire un buzz médiatique. En effet, d’anciens ministres, a-t-il révélé, perçoivent jusqu’à à nos jours quelque 40.000 DH per capita, et c’est le chef du gouvernement qui les leur verse d’un fonds qui relève de son département. « Nous avons évoqué cette réalité à plusieurs reprises, mais en vain », précise Khairat.
La manière dont le gouvernement Benkirane entend réformer la Caisse de compensation a été également  vivement critiquée par Abdelhadi Khairat qui l’a  qualifiée d’« irréelle et difficile à appliquer». Et d’ajouter qu’il est inconcevable d’en exclure tout citoyen  nécessiteux, car cela peut conduire à l’anarchie. Le gouvernement Benkirane veut imiter des expériences étrangères pour réformer cette Caisse, mais ces expériences, selon lui, ne cadrent pas avec la réalité marocaine.
Quant aux déclarations contradictoires des partis composant la majorité gouvernementale, Abdelhadi Khairat croit qu’elle sont la conséquence logique de la composition hétérogène de ce gouvernement, se demandant comment un parti qui a participé à l’ancien gouvernement peut se mettre en coalition avec un parti qui a fondé son discours sur la critique de ce même gouvernement.
Le député ittihadi a également nié de manière catégorique que le Groupe socialiste à la Chambre des représentants ait voulu constituer un courant politique, et qu’Ahmed Zaidi, président dudit Groupe, n’a jamais eu l’intention de le faire. Il a rappelé que le Groupe socialiste ne prendra jamais de positions qui peuvent nuire au parti qui constitue la continuité du mouvement de libération nationale, de l’Armée de libération et de la classe ouvrière.
En tant que représentant de la ville de Settat à la première Chambre, Abdelhadi Khairat a mis en exergue plusieurs problèmes qui handicapent le développement de cette ville. Il a fustigé ce qu’il appelle le « parti foncier » qui investit dans les lotissements et les coopératives en usant de subterfuges juridiques et en s’adonnant à l’évasion fiscale.
Il a brossé un tableau noir de la situation de la justice à Settat. Il a révélé que certains responsables dans l’arène politique parviennent à influencer la justice et lui extorquer des jugements contre leurs adversaires potentiels des prochaines élections. A ce propos, Abdelhadi Khairat a appelé le gouvernement Benkirane à assumer ses responsabilités dans ce dossier. Il a déploré également que les élites de Settat restent muettes devant les crimes commis contre cette ville.
Le député de Settat s’est dit surpris que cette ville ait été parmi les dernières à profiter de la mise à niveau urbaine, et pourtant son conseil communal n’a pas la capacité de poursuivre les travaux, bien que les 47 milliards de DH alloués à ces projets proviennent du ministère de tutelle.

M.T
Mardi 16 Avril 2013

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs