Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kerry promet un plan de paix juste et équilibré

Des négociations difficiles entre Palestiniens et Israéliens




Kerry promet un plan de paix juste et équilibré
Les Etats-Unis sont déterminés à présenter un plan de paix «juste et équilibré» pour Israël et les Palestiniens, a déclaré dimanche le secrétaire d’Etat américain John Kerry.
«Je peux assurer toutes les parties que le président Barack Obama et moi-même sommes déterminés à proposer des idées qui soient justes et équilibrées et qui améliorent la sécurité de toutes les populations», a déclaré M. Kerry aux journalistes qui l’accompagnent dans sa tournée au Moyen-Orient.
«La voie devient plus claire. Le puzzle se met en place et les décisions difficiles qui restent à prendre sont devenues beaucoup plus évidentes pour tout le monde (...) mais cela prend du temps», a expliqué le secrétaire d’Etat.
M. Kerry a fait état samedi de «progrès» dans les négociations israélo-palestiniennes à l’issue d’une série d’entretiens depuis jeudi avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas.
Le secrétaire d’Etat a toutefois reconnu qu’il restait du travail à faire et qu’il se rendrait pour cela dimanche en Jordanie et en Arabie Saoudite au quatrième jour de sa 10e tournée depuis son entrée en fonction en mars dernier.
«Nous travaillons avec une grande intensité et un dessein sérieux pour tenter de résoudre ce conflit qui n’a que trop duré», a insisté samedi M. Kerry à l’issue d’un long entretien avec Mahmoud Abbas à Ramallah (Cisjordanie).
«Nous ne sommes pas encore arrivés, mais nous faisons des progrès», a-t-il ajouté en précisant que les discussions des dernières 48 heures avaient permis de «résoudre certains types de problèmes et de présenter de nouvelles options pour d’autres». La Jordanie, gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem, en particulier l’esplanade des Mosquées, et deuxième pays arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël, est frontalière de la Cisjordanie, censée former la majeure partie d’un futur Etat palestinien.
Le roi Abdallah d’Arabie Saoudite occupe également une position cardinale, à la fois en tant qu’auteur de l’initiative de paix de la Ligue arabe et que gardien des lieux les plus saints de l’islam, juste avant la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. 

Libé
Jeudi 6 Février 2014

Lu 60 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs