Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kerry espère conclure avec l'Iran "dans les prochains mois"

Washington entend bien défendre ses alliés au Moyen-Orient




Kerry espère conclure avec l'Iran "dans les prochains mois"
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a déclaré lundi que Washington n'était pas engagé "dans une course" pour aboutir à un accord avec l'Iran sur son programme nucléaire et a démenti toute divergence au sein des puissances impliquées dans les négociations avec Téhéran.
Le chef de la diplomatie américaine, qui s'exprimait à Abu Dhabi où il a repris sa tournée diplomatique au Moyen-Orient, a ajouté qu'il espérait obtenir "dans les prochains mois" un accord avec Téhéran.
Les négociations entre l'Iran et le groupe P5+1, qui réunit la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l'Allemagne, se sont achevées dans la nuit de samedi à dimanche à Genève sans aboutir à un accord provisoire sur le programme nucléaire de Téhéran.
"Il ne s'agit pas d'une course pour parvenir à n'importe quel accord", a souligné John Kerry, évoquant une "responsabilité absolue". Alors que certains diplomates ont accusé la France d'avoir entravé les discussions à Genève par son intransigeance, Kerry a réfuté toute divergence entre les pays occidentaux du P5+1.
Les puissances majeures, a-t-il dit, étaient "unies samedi lorsque nous avons présenté une proposition aux Iraniens, et les Français l'ont signée, nous l'avons signée et tout le monde a convenu que c'était une proposition équitable".
"L'unité était là, mais l'Iran n'a pu l'assumer à ce moment particulier, les Iraniens n'ont pas été en mesure d'accepter cette chose-là", a-t-il ajouté.
S'exprimant au côté du ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, cheikh Abdallah ben Zayed al Nahayan, Kerry a également insisté sur le fait que les Etats-Unis défendraien leurs alliés.
"Nous défendrons nos alliés dans cette région contre tout type de menace extérieure, c'est par conséquent une relation stratégique forte et je suis impatient de poursuivre ce dialogue important et de renforcer cette relation", a-t-il dit.
Kerry a notamment indiqué que Washington était en contact permanent avec Israël et avait confiance dans la possibilité de trouver un accord sur le nucléaire iranien qui "puisse protéger Israël".

REUTERS
Mardi 12 Novembre 2013

Lu 52 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs