Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Karima Yatribi : Ahmed Sefrioui est le précurseur incontestable du roman marocain d'expression française




Ahmed Sefrioui est "le précurseur incontestable du roman marocain d'expression française", estime l'écrivaine Karima Yatribi dans son ouvrage "Ahmed Sefrioui: Entre l'oubli et la réhabilitation".
"L'originalité de Sefrioui ne se limite pas à décrire avec insistance la fonction euphorique de la machine narrative dans la société marocaine, mais c'est à travers elle qu'il tente de véhiculer toute sa pensée à la fois métaphysique et mystique", affirme l'auteur dans cette œuvre dédiée à l'étude de l'art littéraire d'Ahmed Sefroui, décédé en 2004.
"Les textes de Sefrioui se distinguent par la +cohabitation+ des deux codes oral et écrit", précise Karima Yatribi, expliquant qu'une "telle interaction se définit à partir de la situation linguistique et culturelle de l'auteur qui n'hésite pas à créer des interférences, en intégrant la réalité du vécu par le biais des lexèmes et des expressions calquées".
"Ces emprunts linguistiques sont présents de manière très apparente", ajoute-t-elle dans l'introduction du livre, faisant savoir qu'ils "témoignent d'une certaine véracité et incitent à une rénovation du discours littéraire d'expression française qui se trouve ainsi enrichi par la langue maternelle de l'auteur".
Une autre spécificité des textes du défunt auteur "réside dans le fait que Sefrioui nous invite constamment à considérer les choses et les gens au-delà de leur apparence extérieure et à entrevoir leur profondeur symbolique qui apparaît réelle et vraie. L'univers de l'auteur est jalonné de portes ouvertes sur l'invisible et l’éternel", écrit-elle.
Pour Mme Yatribi, ce livre "est à la fois un travail sur les formes esthétiques du langage et sur le message poétique et spirituel, à travers le même fil conducteur: l'oralité et la mystique".
Décliné en trois parties, "Oralité et écriture", "Interférences et intertextualités" et "L'ascension mystique", cet ouvrage de 337 pages (format moyen) est réparti sur 7 chapitres et a été publié par les Editions et Impressions Bouregreg.
Professeur de l'enseignement supérieur au département de langue et de littérature françaises à l'Université Hassan II de Casablanca, Karima Yatribi a soutenu une thèse de troisième cycle sur "Le fonctionnement de l'oralité et de la mystique dans les œuvres d'Ahmed Sefrioui" (juin 1994), ainsi qu'une thèse d’Etat sur "La déconstruction du sujet de l’écriture dans le texte marocain de langue française. L'exemple d'Edmond Amran El Maleh, Mohammed Laakira, Mohamed Khair Eddine" (novembre 2005).
Membre du Centre de recherches sur les juifs du Maroc (CRJM), de la Coordination des chercheurs en littératures maghrébines et comparées (CCLMC) et de la Coordination internationale des chercheurs sur les littératures maghrébines (CICLM), elle a publié de nombreux articles consacrés à la littérature maghrébine de langue française et a consacré un ouvrage à Edmond Amran El Maleh, "Le bruissement des souvenirs...".

Mercredi 10 Août 2016

Lu 567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs