Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kamal Medhat a été l’un des principaux compagnons de Yasser Arafat : Le N°2 de l’OLP au Liban assassiné




 Le numéro deux de l’OLP au Liban Kamal Medhat a été tué lundi à Miyé Miyé, lors de l’explosion d’une bombe au passage de son convoi, près de l’entrée du camp et d’un barrage de l’armée libanaise. Deux de ses gardes du corps ont également été tués, ainsi que le responsable de la Jeunesse au sein de l’OLP au Liban, Akram Daher, qui faisait partie du convoi. Trois autres passagers de la seconde voiture ont été légèrement blessés. C’est le plus haut responsable de l’OLP assassiné au Liban depuis 1982.
Kamal Medhat, de son vrai nom Kamal Nagi, est l’adjoint du représentant de l’OLP au Liban, Abbas Zaki. Il était l’un des principaux compagnons de Yasser Arafat lorsque ce dernier menait les activités de guérilla contre Israël à partir du Liban, dans les années 1970.
Agé de 58 ans, il était dans le passé responsable des services de renseignements au Fath, la principale composante de l’OLP.
Fait important, la voiture d’Abbas Zaki était sortie du camp de Miyé Miyé dix minutes avant le convoi de Medhat, a précisé Mounir Maqdah, responsable du Fath. Une autre source proche de cette formation a affirmé à la chaîne LBC que « c’était Abbas Zaki lui-même qui était visé par l’explosion, la voiture de ce dernier étant exactement la même que celle dans laquelle se trouvait Medhat ».
Parlant d’« assassinat », Fahmy al-Zaarir, porte-parole du Fath en Cisjordanie, a indiqué à l’agence Reuters qu’Abbas Zaki, lui aussi en visite au camp de Miyé Miyé, était indemne.
Selon un porte-parole de l’OLP, Hicham el-Debsi, l’explosion s’est produite alors que Medhat sortait du camp de Miyé Miyé où il se trouvait pour tenter de rétablir le calme après la mort de deux Palestiniens apparemment tués dans une « querelle personnelle ».
L’attentat est survenu deux jours après un accrochage qui avait eu lieu au même endroit, remettant sur le tapis le problème de la sécurité à l’intérieur des camps de réfugiés palestiniens. Samedi dernier, deux personnes, dont un activiste du Fath, ont été tuées dans une fusillade à Miyé Miyé. L’incident serait dû à une rivalité entre clans, que les dirigeants du Fath venaient justement tenter de régler lundi.
Selon Mounir Maqdah, la bombe de 20 kilos de TNT qui a provoqué leur mort a été actionnée à distance.
La voiture de M. Medhat a été pulvérisée et projetée dans un terrain proche en raison de la puissance de l’explosion qui a produit un cratère de cinq mètres de profondeur. La deuxième voiture du convoi a été endommagée. L’armée, déployée en force, a empêché les habitants du camp de s’approcher du lieu de l’attentat.
À Ramallah en Cisjordanie, le président palestinien Mahmoud Abbas, chef de l’OLP et du mouvement Fateh, a dénoncé un « crime terroriste ».
Le représentant du mouvement Hamas au Liban, Oussama Hamdane, a condamné l’attentat qui, a-t-il dit, vise à « déstabiliser la situation dans les camps ». Hamdane a estimé que Medhat avait contribué à atténuer les tensions entre factions palestiniennes.
De source palestinienne au Liban, on relevait toutefois que Medhat avait joué un rôle dans la lutte interne pour le pouvoir au sein du Fath. Une source sécuritaire proche du dossier palestinien a ainsi affirmé au quotidien libanais « L’Orient-Le Jour » qu’il s’agirait effectivement d’un « règlement de comptes inter-palestinien, plus précisément au sein même du Fath ». Une hypothèse que nombre de factions palestiniennes ont vivement démentie, préférant avancer la thèse du « complot israélien » dont l’objectif serait de saboter les pourparlers inter-palestiniens, au Liban comme au Caire. Dans les milieux palestiniens, le mot d’ordre est en tout cas à l’accalmie, seul moyen d’éviter des répercussions néfastes à l’intérieur des camps.


L
Mercredi 25 Mars 2009

Lu 242 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs