Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kadim Al Sahir : Le patrimoine artistique marocain sera présent dans mes futurs projets




Le chanteur irakien, Kadim Al Sahir, a fait part, mercredi, de son admiration pour la richesse et la diversité du patrimoine musical marocain, promettant à son public que ses prochains projets puiseront dans cet immense héritage artistique. Le Maroc est connu pour la beauté et la diversité de ses rythmes, a indiqué le chanteur lors d'une rencontre à Rabat avec les médias marocains, soulignant qu'il réserve une surprise à son public, à savoir un projet qui "illustre son admiration pour ce patrimoine". Kadim Al Sahir a ajouté à ce propos qu'il n'a eu de cesse d'encourager ses amis artistes marocains à promouvoir davantage ce patrimoine dans le monde arabe. L’artiste irakien, qui a dit apprécier de nombreuses voix marocaines qui ont su s'imposer sur la scène musicale arabe, a assuré que le succès que connait la chanson marocaine à l'échelle arabe n’est nullement une vague passagère. Il a évoqué à cet égard Asmaa Lamnawar avec qui il a chanté en duo la chanson "Al Mahkama", la qualifiant de l'une des plus belles voix du monde arabe. Il a salué aussi le talent du jeune artiste marocain, Saâd Lamjarred.
Deuxième artiste arabe à recevoir la clé de la ville de Fès après le Syrien Sabah Fakhri, Kadim Al Sahir a fait part de son grand attachement au Maroc et à son peuple, mettant l'accent sur le caractère spécial que revêt sa relation avec le Royaume, qui remonte à 1997, date de son premier concert au Maroc. Cette relation été couronnée par son choix de Rabat en tant que lieu de résidence, a-t-il fait observer. Revenant sur son parcours artistique très riche, le chanteur irakien a estimé qu'il a présenté tous les styles rythmiques et traité dans ses chansons de nombreux thèmes.
Kadim Al Sahir a en effet interprété au cours de sa carrière la chanson classique, romantique et patriotique, puisée dans le patrimoine musical irakien, et réussi à mêler avec brio musique internationale et musique arabe authentique, tout en veillant à préserver l'identité et la spécificité de cette dernière. Réagissant aux inquiétudes quant à l'avenir du tarab à la lumière de la vague actuelle des chansons rythmées, le chanteur irakien a affirmé que "seul l’art véritable va perdurer", soulignant qu'il a constaté lors de sa participation à l'émission "The Voice Kids" un grand engouement des jeunes générations pour le répertoire musical authentique. Notons que l’artiste se produira aujourd’hui au Théâtre national Mohammed V à Rabat dans le cadre du concert d'ouverture de la 15ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde.

Vendredi 20 Mai 2016

Lu 1073 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs