Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Justin Timberlake humilié par la communauté noire américaine




La dernière cérémonie des BET Awards, qui récompense les plus grandes stars afro-américaines de l'année, a eu lieu dimanche dernier à Los Angeles. Récompensé à cette occasion, l'acteur de Grey's Anatomy Jesse Williams a livré un discours poignant sur les droits des populations afro-américaines, et sur la façon dont leur culture et leur art étaient pillés et exploités par les Blancs depuis de trop longues années. Ces quelques mots, prononcés avec beaucoup de conviction, ont été célébrés sur les réseaux sociaux. Notamment pas Justin Timberlake, qui n'avait hélas pas prévu que les twittos d'origine afro-américaine saisiraient l'occasion pour l'épingler… justement parce qu'il se serait rendu coupable des méfaits dénoncés par Jesse Williams ! Moment délicat pour la star de la pop, déjà accusée à plusieurs reprises d'avoir un peu trop puisé dans la culture noire américaine.
La star de "Can't Stop The Feeling" était sans doute pétri de bonnes intentions, mais il aura vite compris que certains de ses actes passés n'étaient toujours pas pardonnés. Après avoir exprimé son admiration pour le discours de Jesse Williams, le chanteur s'est vite retrouvé sous un feu nourri de critiques. Très remontés contre l'ex-membre des NSYNC, ses détracteurs n'ont pas hésité à mettre Justin Timberlake en face de ses propres contradictions : "Inspiré par quoi? Continuer à exploiter la culture noire dans votre musique tout en ignorant les problèmes qui touchent les Noirs?", lit-on dans l’un des tweets en question. Attaqué de toute part, l'artiste s'est notamment vu reprocher son comportement envers Janet Jackson et Prince, et la façon dont il utilisait le meilleur de la musique et de la danse afro-américaines pour servir sa propre notoriété. Des attaques qui ont très vite poussé Justin Timberlake à faire machine arrière et présenter ses plus plates excuses : "Je présente mes excuses à tous ceux qui pensent que mon commentaire était déplacé. Je n'ai qu'amour pour vous et nous tous", a-t-il écrit.
Mais si, comme un article publié par The Daily Beast le suppose, Justin Timberlake n'est pas un mauvais garçon et que ses intentions étaient pures, il semble en effet avoir oublié certains conflits qui l'ont déjà opposé à d'autres artistes noirs américains. Et pas des moindres !
Tout le monde se souvient de l'incident du sein de Janet Jackson, "involontairement" exposé par Justin Timberlake au cours d'un duo sur la scène de la finale du Super-Bowl. Quelques jours plus tard, Justin avait présenté ses excuses aux Emmy Awards, hélas pas très convaincantes, et prononcées un peu trop légèrement pour apaiser ses détracteurs et les fans de Janet. Deux ans plus tard, en 2006, Justin Timberlake faisait un triomphe avec son album FutureSex/LoveSounds. Problème, l'opus paraît un peu trop proche des créations de Prince au goût de l'entourage du kid de Minneapolis. Prince lui-même semblait en être convaincu et avait déclaré en substance, au cours d'une after party organisée pour les Emmy Awards de 2007, que Justin Timberlake "n'avait rien inventé, rien ressuscité". En guise de réponse, aussi bien adressée à Janet Jackson que Prince, Justin Timberlake a écrit une chanson, "Give it to me", dans laquelle il se moque du bégaiement de Janet Jackson et de ses échecs dans les charts, et répond aux accusations de Prince. Sans jamais citer les deux stars, évidemment!
Plus récemment encore, une pétition a été mise en ligne sur Change.org à l'encontre de Justin Timberlake, accusant le chanteur d'avoir construit son succès sur le pillage sans vergogne de la culture afro-américaine. Cette réclamation, adressée notamment à Barack Obama, rappelle que la couleur de peau de la star lui avait permis de profiter de tous les avantages de la culture afro-américaine, sans en subir les inconvénients.

 

Vendredi 1 Juillet 2016

Lu 1205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs